Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

« Le projet Paris-Saclay ne s'enlise pas du tout ! » (Dominique Vernay, président de la FCS)

« L'UVSQ est la bienvenue dans Saclay, à la condition qu'elle ne participe qu'à un seul ensemble structurant », répond Dominique Vernay, président de la FCS (Fondation de coopération scientifique) Campus Paris-Saclay, dans une interview à AEF le 13 septembre 2012. Il y est invité à réagir à la tribune de Jean-Luc Vayssière, président de l'université Versailles Saint-Quentin, publiée le 10 septembre sur son blog (AEF n°207211), et dans laquelle il s'indigne de ne pas avoir toute sa place dans le projet d'université à Saclay. « J'ai des exigences qui s'appliquent à tous les membres de l'UPS : il faut être libre de tout engagement pour pouvoir participer au projet », rappelle Dominique Vernay. « Or, l'UVSQ est engagée dans un autre mariage au sein du PRES UPGO (AEF n°231844). Elle doit faire un choix ! » Le président de la FCS revient également sur les critiques de Jean-Luc Vayssière concernant une « banalisation » du projet saclaisien et les exigences des grandes écoles. « Quand l'université Paris-Saclay sera connue, reconnue et visible de l'étranger, les écoles elles-mêmes feront évoluer leurs diplômes. Il ne faut pas inverser le sens de la marche », estime ainsi Dominique Vernay, qui se veut avant tout « pragmatique ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Saclay : Yves Laszlo, directeur de la fondation mathématiques J. Hadamard, plaide pour l'émergence d'un sénat académique « dès l'automne »

« Le CAC (Conseil académique consultatif) (1) a été mis en place, de haute lutte, afin de permettre l'émergence rapide d'un sénat académique [dans le cadre de la future Université Paris-Saclay] (…). Mais la très longue phase de mise en place du sénat à partir du CAC, instance provisoire il faut le rappeler, ne me paraît plus pouvoir durer. Aussi, le CAC devrait (…) au plus vite évoluer vers un sénat », écrit Yves Laszlo, directeur de la fondation mathématiques Jacques-Hadamard, porteuse du département de mathématiques de la FCS Campus Paris-Saclay, dans sa lettre de démission aux membres du CAC, vendredi 8 juin 2012. Il estime en effet que « dans la phase de construction de l'Université Paris-Saclay, la présence dans le CAC préfigurant le sénat, de scientifiques exerçant des responsabilités institutionnelles auprès d'établissements ou de la FCS (fondation de coopération scientifique Campus Paris-Saclay) était inévitable pour des raisons pragmatiques ». Mais à ses yeux, cette phase de mise en place doit s'achever. Il tire ainsi deux conclusions : d'une part, « sur le plan des instances, le sénat doit voir le jour très rapidement, au début de l'automne idéalement » ; et d'autre part, « sur un plan personnel », il annonce sa démission du CAC en tant que directeur de la FMJH (fondation mathématiques Jacques-Hadamard), pour « s'appliquer le principe de séparation » des pouvoirs pour lequel il milite.

Lire la suiteLire la suite
Idex : les conventions des projets de Sorbonne Université, de Paris Sciences Lettres et de Paris-Saclay sont signées

Les conventions de l'initiative d'excellence du projet « Super » (Sorbonne Université), dotée de 900 millions d'euros, de PSL (Paris Sciences et Lettres), dotée de 750 millions d'euros, et de Saclay, dotée de 950 millions d'euros, ont été signées le 19 avril 2012 entre leurs représentants, Laurent Wauquiez, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et Pascale Briand, directrice générale de l'Agence nationale pour la recherche, indique le MESR. Cela porte à six le nombre de conventions d'idex signées, après celles de Bordeaux en février (AEF n°222150), dotée de 700 millions d'euros, de Strasbourg en mars (AEF n°217441), dotée de 750 millions d'euros et d'Aix-Marseille Université début avril (AEF n°217290), dotée de 750 millions d'euros. « Ces conventions lient l'État et les porteurs de projets sur des engagements réciproques sur la base des projets présentés et sélectionnés par le jury idex, précise le ministère. Compte tenu du bon avancement de leur projet, ils recevront dans les jours à venir les premiers financements. »

Lire la suiteLire la suite

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
Saclay : « Il y a bien eu une forme d'opération 'commando', mais elle était indispensable et positive » (Jean-Yves Mérindol, ENS Cachan)
Lire la suite
Idex : « L'université Paris-Saclay sera opérationnelle dès 2014 » pour « figurer dans le top 10 mondial d'ici à dix ans » (Dominique Vernay)

« L'université Paris-Saclay sera opérationnelle dès janvier 2014 et se fixe comme objectif de figurer dans le top dix mondial d'ici à dix ans », annonce Dominique Vernay, président de la FCS (fondation de coopération scientifique) du « Campus Paris-Saclay », lundi 6 février 2012, lors d'une présentation à la presse du projet, qui fait partie des cinq idex (initiatives d'excellence) retenues à la deuxième vague des investissements d'avenir (AEF n°222327 et n°222207). « Elle sera une véritable université de plein exercice », un critère « jugé essentiel par le jury », précise-t-il, avouant qu' « au début, nous ne comprenions pas ce qu'était une idex ». Dominique Vernay confie à AEF que s'il a « contribué au lancement du projet », il juge « préférable que ce soit une autre personne qui préside aux destinées de la future université ». « Il est encore un peu tôt pour en parler, mais le futur président pourrait avoir le profil d'une personnalité qui connaîtrait très bien le système français tout en ayant une expérience de très haut niveau à l'étranger. »

Lire la suiteLire la suite