Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Thierry Repentin vise 500 000 apprentis en 2017

« Développer la formation par alternance, et notamment via l'apprentissage, reste une priorité du gouvernement. C'est l'une des clefs de la bataille pour l'emploi des jeunes. Un des moyens d'y arriver est de faire un travail de pédagogie dans les entreprises entre 20 et 250 salariés où il y a encore une marge de progression », déclare Thierry Repentin, ministre délégué à la Formation professionnelle et à l'Apprentissage, le 17 septembre 2012, lors d'un déplacement à la faculté des métiers d'Évry (Essonne) et à la résidence sociale « Marguerite Yourcenar » dans cette même ville. La particularité de ce centre est d'accueillir sur un même lieu 5 000 apprenants par an en formation continue, 800 jeunes en accès à l'apprentissage et 3 000 jeunes en apprentissage, dont 75 % aux niveaux V (CAP) et IV (Bac).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
« Il est impossible de démontrer le lien mécanique entre le développement de l'apprentissage et la diminution du chômage des jeunes » (Céreq)

« Au niveau macro-économique, il est impossible de démontrer le lien mécanique entre le développement de l'apprentissage et la diminution du chômage des jeunes », estime Claudine Romani, chargée de mission au Céreq dans une étude datée de mai 2012 (Bref n°299) et intitulée « Pour une approche circonstanciée de l'apprentissage ». Dans cette étude, elle s'appuie sur les modèles développés dans d'autres pays, notamment l'Allemagne. Selon elle, « le modèle allemand peut être une source d'inspiration pour l'évolution du système français, mais pas dans une logique de mimétisme qui ne donnera jamais les résultats escomptés. L'alternance est sans doute un élément d'amélioration de l'insertion individuelle des jeunes et une voie d'accès à une qualification reconnue. Néanmoins, au-delà des systèmes éducatifs, la croissance économique et la conjoncture, les stratégies de recrutement des entreprises ou le fonctionnement des marchés du travail sont plus que jamais des facteurs majeurs pour l'insertion globale des jeunes dans l'emploi. »

Lire la suiteLire la suite
Le pilotage de la formation professionnelle, dossier sensible de Michel Sapin

« Des interrogations portent sur la gouvernance [de la formation professionnelle] : qui jouera, dans les faits, le rôle du pilote ? » En mars 2011, les députés Gérard Cherpion (UMP, Vosges) et Jean-Patrick Gille (PS, Indre-et-Loire) ont rappelé la prégnance de cette question dans leur rapport sur la mise en application de la loi orientation/formation du 24 novembre 2009 présenté devant la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale (AEF n°246464 et 246441). Le problème de la clarification de la gouvernance de la formation professionnelle est posé de longue date. Il a refait surface au cours de la dernière campagne présidentielle avec les déclarations répétées du président sortant, Nicolas Sarkozy, qui qualifie la formation professionnelle de « maquis » et déplore la place prise par les partenaires sociaux et les régions au détriment de l'État (AEF n°219659). Mais aussi dans les propositions avancées par l'équipe de François Hollande, élu depuis à la présidence de la République, qui appelle à une réaffirmation du rôle central des régions (AEF n°218521). La gouvernance de la formation proçfessionnelle devrait donc être un des premiers dossiers « formation » que le nouveau ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, Michel Sapin, sera amené à traiter (AEF n°214841).

Lire la suiteLire la suite