Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Changement climatique : l'agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse pointe la vulnérabilité du bassin

« Moins de neige, une eau plus rare et aléatoire, des rivières plus basses en été : telles sont les nouvelles données du changement climatique qui obligent à repenser la gestion de l'eau », observe l'agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse, qui publie un un rapport de synthèse des connaissances sur les impacts du changement climatique sur l'eau dans le grand Sud-Est français et a réuni, mercredi 19 septembre 2012 à Lyon, un séminaire scientifique de 300 experts et gestionnaires de l'eau et des rivières, des collectivités et de l'État. « Cette région connaît déjà des situations de pénuries d'eau sur 40 % de son territoire, d'où l'urgence d'envisager des mesures d'adaptation ambitieuses », avance Martin Guespereau, directeur de l'agence. « Ces données impressionnantes par leur rapidité font sentir la vulnérabilité de nos activités actuelles de sports d'hiver de moyenne montagne, de refroidissement industriel sur le cours du Rhône (nucléaire), d'agriculture, d'approvisionnement en eau potable et bien sûr de survie des milieux aquatiques, si rien n'est fait. »

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 86 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Biodiversité : l'UICN va travailler sur une liste rouge des écosystèmes menacés

L'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) s'est fixée un programme de travail en trois axes pour les prochaines années : conserver et valoriser la biodiversité, améliorer la gouvernance de l'utilisation des ressources naturelles, et travailler sur des solutions basées sur la nature. C'est ce qu'explique Sébastien Moncorps, directeur du comité français de l'UICN, lors d'un entretien à AEF Développement durable, au retour du congrès mondial de l'UICN, qui s'est tenu sur l'île de Jeju, en Corée, du 5 au 15 septembre 2012. Le congrès mondial, « principale conférence mondiale sur la biodiversité », selon Sébastien Moncorps, se tient tous les quatre ans et a rassemblé environ 10 000 personnes membres de l'UICN : 80 États, 120 agences nationales, 1 000 ONG et 11 000 experts et partenaires (entreprise, collectivités locales).

Lire la suiteLire la suite
Grand Paris : l'État entend anticiper les conséquences pour l'eau, l'assainissement et les milieux aquatiques

Les projets d'aménagement liés au Grand Paris auront des conséquences sur la distribution d'eau, l'assainissement et les milieux aquatiques à anticiper, prévient la Driee, mercredi 12 septembre 2012, au cours d'un séminaire consacré au « Grand Paris et l'eau » (1). Dans « un contexte de pressions et d'artificialisation croissantes », selon la préfecture, « le Grand Paris ne doit pas passer à côté de la prise en compte de l'eau dans la conception de la ville », affirme le préfet de région, Daniel Canepa, en ouverture du séminaire. La région capitale devrait compter 1,5 million d'habitants supplémentaires d'ici 2030, consommant et rejetant chaque jour 250 000 mètres cubes d'eau supplémentaires, « soit plus de 15 % des effluents traités par le Siaap », syndicat interdépartemental d'assainissement de l'agglomération parisienne, traitant les eaux usées de près de 9 millions d'habitants.

Lire la suiteLire la suite
URGENT. Climat : la France défendra un objectif de -40 % d'émissions de GES en 2030 et -60 % en 2040 (F. Hollande)

« Une stratégie ambitieuse axée sur un objectif de -40 % d'émissions de gaz à effet de serre en 2030 puis de -60 % en 2040 [par rapport à 1990] : telle est la position que je défendrai dans le cadre des prochaines discussions dans les instances européennes. » C'est ce qu'annonce François Hollande, président de la République, lors de son discours d'ouverture de la conférence environnementale, vendredi 14 septembre 2012. La conférence environnementale se tient à Paris, au Cese (Conseil économique, social et environnemental) et rassemble, pendant deux jours, plus de 300 invités répartis en six collèges (État, associations environnementales, entreprises, syndicats, collectivités territoriales et parlementaires) et en cinq tables rondes (transition énergétique, biodiversité, santé environnementale, éco-fiscalité, gouvernance).

Lire la suiteLire la suite
Rhône-Alpes : EELV repousse le SRCAE, « loin du facteur quatre », et compte sur « l'alternance au sommet de l'État »

Le projet de SRCAE (schéma régional climat air énergie) de Rhône-Alpes a été rejeté faute de majorité, lors de l'assemblée régionale du vendredi 30 mars 2012. Après avoir demandé le report du vote, les groupes EELV et du Front de gauche ont en effet voté contre le texte, avec le soutien de Benoît Leclair, vice-président délégué EELV à l'énergie et au climat, qui a participé à son élaboration. Indépendamment du souhait de l'État, le groupe UDC (Union de la droite et du centre) a également voté contre afin de pointer les contradictions de la majorité. « L'État n'était pas au rendez-vous pour construire un scénario à la hauteur des enjeux : avec un objectif à 62 % de réduction des GES (gaz à effet de serre) en 2050, nous sommes très en dessous des 75 % (facteur quatre) et encore plus loin du facteur cinq (- 80 %) que notre propre région s'est fixé en 2010 », explique le groupe EELV.

Lire la suiteLire la suite
Eau potable : le Grand Lyon annonce la fin des contrats de distribution un an avant le terme et renégocie les tarifs dès 2012

La communauté urbaine de Lyon a annoncé, mercredi 29 février 2012, qu'elle mettrait fin aux contrats de distribution d'eau le 5 février 2015, un an avant le terme prévu, en application de l'arrêt Olivet (avril 2009) du Conseil d'État (1). Il s'agit principalement des contrats d'eau de plus de 20 ans qui lient le Grand Lyon à Veolia (qui couvre 85 % du Grand Lyon) et à la Lyonnaise des Eaux (10 %). Les élus communautaires se prononceront sur les différentes options de gestion en octobre 2012. La collectivité a retenu quatre « scénarios » : la gestion unique en régie publique, la gestion externalisée en lot unique, la mixité des modes de gestion par découpage territorial (rive droite du Rhône en régie et rive gauche externalisée) ou par découpage fonctionnel (production en régie et distribution externalisée). « Quel que soit le scénario retenu, les délégataires publics ou privés devront respecter un même cahier des charges élaboré par l'autorité organisatrice », souligne le Grand Lyon.

Lire la suiteLire la suite