Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Les inspections générales proposent une nouvelle définition du métier enseignant (rapport)

Un rapport de l'Igen et l'IGAENR sur « les composantes de l'activité professionnelle des enseignants outre l'enseignement dans les classes », daté de juillet 2012 est publié vendredi 21 septembre 2012. Les inspecteurs y font état d'un « alourdissement général de la charge de travail des enseignants au cours des dix dernières années » mais aussi d'une « hétérogénéité des lieux, des situations professionnelles et de l'investissement personnel ». Ils estiment nécessaire de « revaloriser l'image du métier d'enseignant » et de « mieux prendre en compte l'investissement réel des professeurs, dans un cadre de gestion renouvelé ». « La première préconisation consiste donc à proposer une définition du métier enseignant, qui actuellement ne fait l'objet d'aucune description exhaustive, de façon à y faire apparaître ce travail invisible, indissociable de l'enseignement proprement dit. » « Cela permettrait de replacer dans leur contexte les 15 ou 18 heures d'enseignement 'apparentes' dans le second degré, les 24 heures dans l'enseignement primaire qui, pour le grand public, semblent constituer l'intégralité des obligations professionnelles des enseignants », avancent les inspecteurs.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Métier enseignant : la sénatrice Brigitte Gonthier-Maurin demande un « diagnostic » sur « les besoins futurs de recrutements »

« Nous vivons actuellement une crise du recrutement considérable, qui risque de s'amplifier et ne peut être ignorée. Cette situation exige donc un état des lieux précis et circonstancié avant d'engager toute réforme », indique Brigitte Gonthier-Maurin, sénatrice (CRC, Hauts-de-Seine), mercredi 20 juin 2012, à l'occasion de la présentation d'un rapport d'une mission d'information, intitulé « Le métier d'enseignant, au cœur d'une ambition émancipatrice » (AEF n°212382). « Nous avons tenté d'ailleurs, à l'occasion de cette mission, d'obtenir de la DGRH, un état des lieux précis notamment en terme de départ en retraite d'enseignants, par cycle et par discipline à 5, 10, et 15 ans ; sur les besoins futurs de recrutements à la fois en terme quantitatif (par degré, cycle et par discipline) et qualitatif. Nous ne l'avons pas obtenu », signale-t-elle. La sénatrice ajoute que « le diagnostic est urgent » et en « appelle solennellement au nouveau ministre de l'Éducation nationale », Vincent Peillon.

Lire la suiteLire la suite

Education et Jeunesse

Aperçu de la dépêche Aperçu
« Nous sommes confrontés à une crise du métier enseignant » (Brigitte Gonthier-Maurin, sénatrice)
Lire la suite
Métier enseignant : « Il serait indécent d'entrer dans le sujet par la réforme du statut de 1950 » (Vincent Peillon)

« Le pari que nous faisons est celui d'une réforme globale. Il serait indécent à l'égard des enseignants de dire 'on entre dans le sujet du métier par la réforme du statut de 1950' », déclare Vincent Peillon, conseiller de François Hollande, candidat socialiste à l'élection présidentielle de 2012, en charge de l'éducation, de la jeunesse, de l'enseignement supérieur, de la recherche, de l'enseignement et de la formation professionnels, lors d'une réunion de l'association des journalistes en éducation (AJÉ) tenue le vendredi 27 janvier 2012 à Paris. « Il s'agit de penser différemment le métier de l'enseignant, des pratiques pédagogiques, de la formation », poursuit-il. « J'ai fixé une règle, celle d'avoir des entrées pédagogiques pour faire en sorte de mener cette réforme globale. Si on commence par réformer le statut de 1950, on envoie le signal à l'opinion que les enseignants ne travaillent pas assez. Or je crois qu'il faut un statut, qui protège de la précarité ». « J'assume qu'on ne peut faire une grande réforme de l'Éducation nationale qu'avec le soutien des enseignants, mais aussi des parents d'élèves et de l'ensemble des citoyens. Il doit s'agir d'une co-production », préconise-t-il. François Hollande doit prononcer « un discours sur l'éducation » le 9 février 2012.

Lire la suiteLire la suite