Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Formation des enseignants : les Espe seront des composantes universitaires. Un « effort d'imagination » est nécessaire (CPU, CDIUFM)

« Le cabinet de la ministre [de l'Enseignement supérieur et de la recherche] a rappelé que la question de l'intégration universitaire des futures Espé a déjà été tranchée au plus haut niveau », rapporte la CPU interrogée par AEF, à l'issue d'une réunion des quatre conférences - CPU, CDIUFM, CDUL, CDUS - au ministère, jeudi 20 septembre 2012. En effet, le Premier ministre a déclaré, lors de son discours de politique générale à l'Assemblée nationale le 3 juillet 2012, que « les Espé seront créées au sein des universités ». Concernant les modalités d'organisation et de fonctionnement, Gilles Roussel, président de la commission 'formation et insertion professionnelle' de la CPU, et Patrick Demougin, président de la CDIUFM, estiment qu'un « effort de refondation et d'imagination est crucial ». La CDIUFM précise que « les écoles supérieures ne seront ni des IUFM rémanéagés, ni des acteurs extérieurs aux UFR. » Selon la CPU, « toutes les conférences sont d'accord pour affirmer que la réforme de la formation des enseignants est une réforme que l'on ne peut rater car il s'agit de répondre aux besoins de la nation. Cela est d'autant plus vrai après l'annonce faite par Vincent Peillon de recruter 40 000 enseignants pour la rentrée 2013 (AEF n°206291). Pour réussir ce défi, l'université a besoin de tout le monde. »

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 86 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
CPU : « Il serait opportun que les Écoles supérieures du professorat aient un statut de composante de l'université »

« Le positionnement privilégié ici est celui d'un concours en totalité en fin de M1. Si demeure l'inconvénient d'une année de M1 trop orientée vers le concours, les avantages l'emportent ». C'est ce qu'indique la contribution de la CPU - « La formation des enseignants : pour une réforme de la réforme » - relative à la formation des enseignants, dans le cadre de la concertation nationale « Refondons l'école de la République  ». Cette contribution sera rendue public vendredi 13 septembre 2012. La CPU estime que l'enjeu de cette réforme est une « élévation significative du niveau de formation des futurs enseignants » et défend l'idée « qu'enseigner est un métier qu'il convient de reconnaître et de revaloriser. » Elle y précise également sa vision de la construction des cursus, de la place des stages et affirme être favorable à ce que les ESPE aient un statut de « composante universitaire », avec une ESPE par académie.

Lire la suiteLire la suite
Les Écoles supérieures du professorat « n'auraient pas vocation à constituer une composante universitaire » (F. Dubosquet, CDUL)

« L'intégration des IUFM comme composantes universitaires, telle qu'elle a été menée, a été une catastrophe. Il serait souhaitable d'éviter cette erreur avec les futures ESPE », affirme Françoise Dubosquet Lairys, présidente de la CDUL, interrogée par l'AEF suite aux travaux du bureau des 7 et 8 septembre 2012. « L'intégration de l'IUFM à une seule université de la région a causé de nombreux déséquilibres », poursuit-elle, commentant le communiqué de presse de la CDUL selon lequel « si ces écoles [les ESPE] devaient voir le jour, ces structures n'auraient pas vocation à constituer une composante universitaire, mais deviendraient le lieu de rencontre entre l'employeur (le ministère de l'Éducation nationale) et le formateur (chaque université porteuse des masters « enseignement »). Françoise Dubosquet Lairys précise également à AEF les hypothèses de travail de la CDUL sur la réforme de la formation des enseignants. Si un consensus s'est dégagé au sein de la CDUL à l'encontre d'un concours en fin de L3, en revanche le débat se poursuit concernant l'organisation des concours au cours du master.

Lire la suiteLire la suite
Écoles supérieures du professorat : « leur rôle n'est pas d'assurer seules toute la formation en éducation mais de la piloter » (CDIUFM)

Les futures ESPE (écoles supérieures du professorat et de l'éducation), prévues pour se substituer aux IUFM (Instituts universitaires de formation des maîtres) à la rentrée 2013, « ne seront pas des écoles uniquement de type professionnel » : « cette hypothèse est écartée par le ministre [de l'Éducation nationale], Vincent Peillon, que nous avons rencontré lundi [18 juin 2012] », assure à AEF Patrick Demougin, le président de la CDIUFM vendredi 22 juin 2012 à Mérignac (Gironde), à l'issue de la réunion annuelle de cette conférence. « Nous avons le sentiment que notre idée, selon laquelle la formation des enseignants doit être universitaire et professionnelle, est partagée par le nouveau gouvernement », dit-il. Pour la CDIUFM, « les ESPE ne constituent pas toutefois le pré-carré des directeurs d'IUFM » : « leur rôle serait plutôt de piloter tout ce qui se fait en matière de formation en éducation mais pas forcément d'en assurer, seules, toute l'offre », précise Patrick Demougin.

Lire la suiteLire la suite
Bilan du quinquennat de Nicolas Sarkozy : la masterisation, une réforme… à réformer ?

Nicolas Sarkozy lance officiellement le 2 juin 2008 la masterisation de la formation des enseignants (AEF n°97029). Recrutés à bac+5 et non plus à bac+3, les enseignants seront mieux payés (AEF n°304737), une des promesses de campagne du nouveau président de la République à laquelle sont favorables la CPU et la CDIUFM (AEF n°304651). Mais cette réforme a lieu dans un contexte particulier : celui du non-renouvellement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Or, supprimer l'année de fonctionnaire stagiaire permet à Xavier Darcos, ministre de l'Éducation nationale, de libérer 18 202 postes et donc de trouver très facilement les 16 000 postes qu'il doit supprimer à la rentrée 2010 (AEF n°221845). La réforme est donc pilotée depuis la rue de Grenelle, sans grande concertation avec le MESR qui ne s'empare pas pleinement de ce dossier. Les syndicats se mobilisent très rapidement contre cette réforme qui vise selon eux avant tout à économiser des postes d'enseignants stagiaires (AEF n°295145) et à faire disparaître les IUFM, désormais intégrés aux universités (AEF n°315700).

Lire la suiteLire la suite
François Hollande veut transformer les IUFM en « Écoles supérieures du professorat et de l'éducation » au sein des universités

« Je rétablirai (…) une formation initiale et continue des professeurs digne de ce nom », déclare François Hollande, candidat socialiste à l'élection présidentielle, à l'occasion d'un discours sur « la France » et « l'école », prononcé à Orléans (Loiret) jeudi 9 février 2012. « Les universités conserveront la responsabilité de cette formation. Au sein de ces universités, les actuels IUFM se transformeront en Écoles supérieures du professorat et de l'éducation », annonce François Hollande. « Je souhaite que tous les professeurs, quels que soient leurs niveaux de recrutement, qu'ils se destinent à enseigner en maternelle ou à l'université, partagent un moment de formation commun dans ces nouvelles Écoles supérieures », poursuit le candidat. Ces établissements réuniront « les enseignements théoriques et pratiques, mais aussi la recherche pédagogique, à laquelle nous donnerons de nouveaux moyens ». En outre, « l'année de stages sera rétablie ».

Lire la suiteLire la suite
à découvrir

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
La "porosité" entre prostitution et pornographie ne fait aucun doute pour les enquêteurs et magistrats spécialisés
Lire la suite
Le nouveau site de la Grande école du numérique recense près de 15 000 formations dans le secteur et pour tous publics

La Grande école du numérique a annoncé mercredi 11 mai 2022 la mise en ligne le 9 mai d’une nouvelle version de son site internet conçu sous la forme d’un portail, qui en plus de son offre de formation à destination des publics éloignés de l’emploi, recense près de 15 000 parcours via son moteur de recherche Gen scan (lire sur AEF info). "Ce moteur de recherche a vocation à être régulièrement enrichi et offrira en fin d’année des options de "matching" plus élaborées pour proposer notamment à chacun le métier du numérique le plus proche de ses compétences", souligne la GEN. Le portail donne également accès à 70 fiches métiers, un "Top 15" des professions du numérique en tension dans chaque région réalisé par les observatoires des formations et compétences du numérique.

Lire la suiteLire la suite
Les comptes consolidés de la MSA certifiés par les commissaires aux comptes

Dans son intervention devant le conseil d’administration de la caisse centrale de la MSA, le 19 mai 2022, le collège des commissaires aux comptes composé des cabinets Deloitte et Mazars a annoncé avoir certifié les comptes consolidés du régime agricole pour 2021, annonce la caisse dans un communiqué le 19 mai 2022. Une réserve est maintenue, non imputable au régime agricole. Elle est liée à l’intégration dans la comptabilité de la CCMSA des flux notifiés par les organismes tiers dont les comptes font eux-mêmes l’objet de réserve ou de refus de certification. Concernant le régime général, le rapport de la Cour des comptes sur la certification des comptes de la sécurité sociale sera présenté le mardi 24 mai 2022.

Lire la suiteLire la suite