Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

« L'Inhesj aborde cette rentrée dans une position favorable » (trois questions à André-Michel Ventre)

Un « monde en crise permanente » et une « criminalisation croissante de l'économie licite ». Tels sont, selon le directeur de l'Inhesj, André-Michel Ventre, les deux phénomènes qui seront au centre de la 24e session nationale « sécurité et justice » de l'institut. Les auditeurs de cette session, ainsi que de la session nationale spécialisée « protection des entreprises et intelligence économique », débutent leur cursus (1) mardi 25 septembre 2012. « L'Inhesj aborde cette rentrée dans une position favorable », affirme André-Michel Ventre, qui évoque notamment la progression du nombre d'auditeurs. Ces derniers sont issus notamment de la fonction publique, des forces de sécurité, et de la société civile. Alors que des discussions sont en cours quant aux statistiques de la délinquance (AEF Sécurité globale n°206517), André-Michel Ventre se dit par ailleurs « favorable à ce que le directeur de l'Inhesj soit redevable de l'indépendance de l'ONDRP devant un échelon de contrôle ou d'évaluation, tel que le Parlement, par exemple ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La session « protection des entreprises et intelligence économique » de l'Inhesj comptera 36 auditeurs en 2012-2013

La session nationale spécialisée de l'Inhesj intitulée « protection des entreprises et intelligence économique » comptera 36 auditeurs, soit « un tiers en plus par rapport à l'année passée », annonce l'institut, mardi 24 juillet 2012. L'établissement public s'exprime à la suite de la publication de l'arrêté du Premier ministre du 19 juillet 2012 portant désignation des candidats admis à suivre cette 16e session. Pour le chef du département « sécurité économique » de l'Inhesj, Éric Delbecque, « la crise est peut-être un facteur déterminant » dans le nombre « accru » de candidatures reçues : « Alors que les marchés se tendent, que les gains de production potentiels s'amenuisent, la protection du patrimoine de l'entreprise, qu'il soit humain, physique ou informationnel devient un enjeu, une sorte de garantie pour l'avenir, une manière d'en réduire l'incertitude. »

Lire la suiteLire la suite