Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°205922

Présence médicale dans les territoires : « Nous entendons résister aux pressions et trouver des solutions » (H. Maurey, sénateur centriste)

Créé à la fin du mois de mai 2012, le groupe de travail sénatorial issu de la commission du Développement durable, des infrastructures, de l'équipement et de l'Aménagement du territoire travaille à raison de plusieurs auditions chaque semaine sur la question toujours délicate pour les gouvernements de la présence médicale sur l'ensemble du territoire. Le rapporteur de ce groupe, le sénateur centriste de l'Eure, Hervé Maurey, a accepté de répondre aux questions de l'AEF pour expliquer l'esprit qui anime ses collègues. Alors que l'attention des financeurs et du gouvernement est concentrée sur la question de l'encadrement des dépassements d'honoraires, les élus des territoires ruraux et péri-urbains sont, eux, plus focalisés sur la problématique de la répartition de la ressource médicale. Ils n'entendent se faire confisquer la parole ni par le gouvernement, ni par le « lobby médical ». Ils reçoivent largement tous les représentants des professions médicales et paramédicales, les étudiants et jeunes médecins, et veulent trouver des solutions qui marchent.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Accès aux soins : faut-il une loi « HPST 2 » et pour quoi faire ? Échos des 8e rencontres de l'URPS-ML des Pays-de-la-Loire

Les 8e rencontres de La Baule, qui se sont tenues vendredi 14 et samedi 15 septembre 2012 à l'initiative de l'URPS-ML de la région Pays-de-la-Loire, ont été l'occasion de faire un bilan de la loi HPST du 21 juillet 2009 sous l'angle de l'accès aux soins de premier et de second recours en libéral mais aussi de s'interroger sur le bien fondé d'une éventuelle « loi HPST 2 ». Marie-Sophie Desaulle, directrice de l'ARS des Pays-de-la-Loire, répond par la négative. Plus que revenir sur les questions d'organisation des soins et de gouvernance, le sujet est celui du cloisonnement des financements : « le cloisonnement financier constitue une limite au financement d'un bon parcours de soins efficient. Nous avons un problème pour réussir à penser la logique de parcours ». L'intérêt pour une nouvelle loi d'organisation des soins est, en revanche, très marqué chez les élus. Pierre Camini, sénateur PS du Lot-et-Garonne et membre du groupe de travail sénatorial sur « la présence médicale sur le territoire », répond sans hésiter par l'affirmative au nom d'élus ruraux confrontés au manque de médecins dans les territoires pour assurer l'accès aux soins de premier recours. « La loi HPST n'est pas suffisante de ce point de vue », assure-t-il.

Lire la suiteLire la suite
Pôles et maisons de santé : un rapport préconise un « nouveau cadre juridique » pour favoriser la mise en place effective des projets

Un foisonnement d'initiatives, « difficile à quantifier car ne faisant pas l'objet d'un recensement exhaustif », une montée en charge de nouvelles structures « en voie d'accélération rapide mais dont la répartition territoriale reste très inégale », des attentes qui ne sont « pas totalement similaires » de la part des professionnels et des autorités publiques, une « fragilité juridique et financière » obligeant les promoteurs-professionnels de santé à des « montages complexes » : tels sont les constats du « Bilan des maisons et des pôles de santé et propositions pour leur déploiement » réalisé par Guy Vallancien, professeur à l'Université Paris Descartes, Bérengère Crochemore (ex-présidente de l'Isnar-IMG), Annick Touba (présidente du Syndicat national des infirmiers et infirmières libéraux) et Jean-Marc Juilhard (sénateur UMP, Puy-de-Dôme), et remis officiellement ce mardi 19 janvier 2010 à Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, Fadela Amara, secrétaire d'État à la Ville, et Hubert Falco, secrétaire d'État à l'aménagement du territoire.

Lire la suiteLire la suite
Congrès de l'ISNAR-IMG : les maisons de santé, entre plébiscite des jeunes générations et écueils à éviter

« Le projet de santé constitue le socle des maisons de santé », insiste Béatrice Bonnaval, chargée de mission à l'Urcam des Pays-de-la-Loire, au cours de l'atelier « Maisons de santé : la panacée ? », organisé lors du onzième congrès national de l'ISNAR-IMG (Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale), qui s'est tenu les 8 et 9 janvier 2010 à Nantes. Pression démographique, aspiration à une réduction du temps de travail et au salariat, lassitude de l'exercice isolée, installation tardive… Autant d'éléments qui incitent les internes de médecine générale à s'intéresser à ces maisons de santé « qui ont le vent en poupe », note Fabien Gruselle, secrétaire général adjoint de l'ISNAR-IMG, « et qui semblent plébiscitées par les jeunes générations ». Voici quelques échos de cet atelier:

Lire la suiteLire la suite
Maisons de santé pluridisciplinaires : l'Irdes place sous sa loupe évaluative neuf maisons expérimentales de Franche-Comté et de Bourgogne

Une « évaluation exploratoire » de neuf maisons de santé ouvertes au 1er janvier 2008 dans les régions de Franche-Comté et de Bourgogne menée par l'Irdes, publiée fin octobre 2009, « confirme » que « comparées à la moyenne en médecine générale, ces structures permettent un meilleur équilibre entre vie personnelle et cadre d'exercice des professionnels ». Plus grande accessibilité horaire, coopération « effective » entre les professionnels, gamme étendue de l'offre de soins, tels sont quelques-uns des autres avantages selon cette étude. Ce mode d'exercice groupé des professionnels de santé a été remis à la « une » de l'actualité par la LFSS 2008 qui a insisté sur le rôle pouvant être joué par les maisons de santé pluridisciplinaire dans l'expérimentation de modes de rémunération alternatifs au paiement à l'acte. Une expérimentation est actuellement en cours dans six régions : Bourgogne, Bretagne, Franche-Comté, Ile-de-France et Rhône-Alpes. Conduite dans deux de ces régions, l'évaluation de l'Irdes a mobilisé la Cnam, les Urcam de ces régions, la Fédération nationale des maisons de santé et les deux fédérations régionales.

Lire la suiteLire la suite