Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

DÉCRYPTAGE. Les enjeux de la conférence d'Hyderabad sur la diversité biologique

La onzième conférence des parties à la CDB (convention sur la diversité biologique) s'ouvre lundi 8 octobre 2012, pour deux semaines, dans la ville indienne d'Hyderabad. Elle fait suite à la conférence de Nagoya, d'octobre 2010. « La conférence d'Hyderabad ne sera pas un événement majeur, où l'on s'attend à des décisions majeures. Ce sera une conférence ordinaire, comme l'ont été les neuf conférences précédant Nagoya », prévient Raphaël Billé, responsable du programme biodiversité au sein de l'Iddri. La CDB est l'une des trois conventions issues du sommet de la Terre de Rio en 1992, avec la convention sur les changements climatiques et la convention sur la désertification. Elle compte à ce jour 193 parties. Les États-Unis n'ont pas ratifié la convention et ont le statut d'observateur.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi