Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Mobilité des apprentis : la reconnaissance des acquis à l'étranger, enjeu des années futures

« Faire un séjour à l'étranger permet souvent aux apprentis d'améliorer leur confiance en eux. Avant de partir, ils ont souvent peur de ne pas réussir à se débrouiller et une fois sur place, ils se rendent compte qu'ils en sont capables », déclare Marina Fructus, directrice du CFA de la CCI de Nîmes (Gard), le 10 octobre 2012. Elle intervenait lors d'une table ronde sur « la mobilité européenne, une nouvelle façon d'apprendre » organisée par CCI France (ex-ACFCI) à Paris. « Pour les jeunes, c'est une confrontation et une découverte de partir à l'étranger car bon nombres d'entre eux n'a jamais quitté la France », poursuit-elle. « Il n'y a pas forcément de vrais changements dans leur comportement, car les échanges ne durent que trois semaines en moyenne, mais ils se sentent davantage motivés par les enseignements, notamment l'histoire-géographie. »

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
FEJ : la mobilité internationale constitue un outil au service de l'insertion professionnelle des apprentis (Cereq)

L'expérimentation, qui a permis à des jeunes de 16 à 25 ans apprentis ou accompagnés par la mission locale du bassin d'emploi du Grand Besançon d'effectuer un séjour à l'étranger en 2010 ou 2011, s'est traduite par « des évolutions significatives » de leur capacité à « se projeter dans l'avenir » et à « réfléchir à leur projet professionnel ». C'est ce qui ressort d'une enquête qualitative menée par des chercheurs du Cereq sur les effets de cette expérimentation, publiée dans le n°98 de Net.doc et intitulée « Faciliter la mobilité internationale des jeunes en mission locale ou en apprentissage ». L'étude a été mis en ligne en septembre 2012 mais l'évaluation date d'octobre 2011. L'objectif était « d'ouvrir la mobilité internationale » à un public peu ou pas qualifié qui en bénéficie rarement, afin d'améliorer son insertion professionnelle (1). Ce projet a bénéficié de financements du FEJ (Fonds d'expérimentation pour la jeunesse) lancé par Martin Hirsch en 2009 (AEF n°300070).

Lire la suiteLire la suite
Apprentis : une enquête, pilotée par l'agence 2e2f, évaluera la plus-value d'une mobilité internationale dans leurs parcours

L'Agence 2e2f (Europe-Education-Formation France) lance une grande enquête auprès des apprentis français pour mesurer la valeur ajoutée d'une mobilité à l'international dans leurs parcours de formation et dans leur insertion professionnelle, après celle du même type engagée auprès du public des demandeurs d'emploi (AEF n°231855), annonce ce 26 juin 2012 l'agence nationale qui gère les programmes européens d'éducation et de formation tout au long de la vie. Confiée après appel d'offres au Cereq, cette étude constitue une première à l'échelle nationale. Elle sera menée pendant deux ans auprès d'un panel de plus de 500 apprentis de niveaux bac IV (Bac) et V (CAP) effectuant un stage à l'international, financé par le programme européen Leonardo da Vinci ou par toute autre bourse de mobilité. Les premiers résultats seront rendus publics fin 2013, à mi-parcours de l'enquête.

Lire la suiteLire la suite