Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

RTRA : « Finovi peut disparaître en tant que structure si ses objectifs sont pris en charge par d'autres, tel l'IRT Bioaster »

« Finovi peut disparaître en tant que structure si ses objectifs sont pris en charge par d'autres entités », affirme Michel Van der Rest, directeur du RTRA Finovi (Fondation innovations en infectiologie), dans un entretien à AEF fin septembre 2012 (1). Finovi « a été utile, désormais cela peut être un acteur de trop car les financeurs sont les mêmes. Avec le pôle de compétitivité Lyonbiopôle (AEF n°217066) et l'IRT Bioaster (AEF n°247402 et n°229798), nous avons désormais trois structures orientées sur l'infectiologie », explique Michel Van der Rest. Selon lui, la coexistence de ces entités pose également « un problème de lisibilité extérieure : il y a trop de structures différentes, alors que quotidiennement nous travaillons ensemble ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 86 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
RTRA : un « échec » dont « le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche porte une responsabilité évidente » (Cour des comptes)

La Cour des comptes dresse « un bilan décevant du programme de création de treize RTRA (réseaux thématiques de recherche avancée), portés par douze fondations de coopération scientifique, lancé en 2006-2007 par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche », conclut-elle dans un chapitre consacré à ces réseaux dans son rapport public annuel, publié mercredi 8 février 2012 (1). « Force est de constater que les dotations en capital apportées par l'État à ces fondations, qui devaient en garantir la pérennité, auront, en grande majorité, été dépensées comme des crédits de fonctionnement », remarque la Cour, qui rappelle que « l'État leur a alloué une somme de 201 millions d'euros (…) afin de compléter les dotations apportées par les fondateurs, qui s'élevaient à 54,175 millions d'euros ». Selon elle, « le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche porte une responsabilité évidente dans cet échec : il n'a effectué aucun suivi réel de ce programme et, à aucun moment, n'est intervenu pour informer les dirigeants des fondations des règles qu'ils devaient respecter ».

Lire la suiteLire la suite
La Fondation pour l'Université de Lyon « est opérationnelle » depuis la rentrée, avant la publication de ses statuts début 2012

La Fondation pour l'Université de Lyon « est opérationnelle » : cette structure, annoncée dans le projet stratégique du PRES à la rentrée 2009 (AEF n°290037), va naître de la fusion de la Fondation scientifique de Lyon et du Sud-Est (FSLSE) (1) et de la Fondation Rhône-Alpes Futur (Fraf) (2), dont le rapprochement « est effectif depuis septembre 2011 », indique à AEF Jean-Paul Nobécourt, délégué général de la FSLSE, le 20 octobre 2011. « L'idée était de ne pas compliquer le paysage, de faire une structure de moins plutôt qu'une de plus », explique-t-il.

Lire la suiteLire la suite
IRT Lyonbiotech : « Tant que notre FCS ne sera pas créée, nous ne percevrons pas d'argent de l'État » (P. Archinard, porteur du projet)

« Aujourd'hui, nous devons transformer un dossier de plus de 200 pages en une réalité », déclare Philippe Archinard, président du pôle de compétitivité Lyonbiopôle et porteur du projet d'IRT « Lyonbiotech » labellisé par l'État en mai 2011 (AEF n°243802), à l'occasion d'une rencontre avec la presse organisée jeudi 20 octobre 2011 à Paris. « Nous procédons à la contractualisation du projet avec l'État puis avec Bruxelles, qui veut s'assurer que l'argent public dont va bénéficier l'IRT ne s'apparente pas à une aide qui va tomber entre les mains des industriels », poursuit-il. En outre, Philippe Archinard indique que la FCS (fondation de coopération scientifique) sur laquelle reposera l'IRT devrait être constituée « à la fin du mois de novembre prochain », pour un lancement des premiers projets de R&D prévu pour janvier 2012 ». L'IRT « Lyonbiotech » sera financé à hauteur de 800 millions d'euros sur dix ans (AEF n°231464).

Lire la suiteLire la suite