Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°204478

Michèle Delaunay lance la « Semaine Bleue » en rencontrant des associations de soutien et de conseil aux aidants familiaux

La ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'Autonomie, Michèle Delaunay, a rencontré ce lundi 15 octobre 2012, à l'occasion du premier jour de la « Semaine Bleue » huit associations de soutien et de conseils aux aidants familiaux à l'espace de co-working « La Mutinerie » (Paris 19ème). Dans un communiqué, la ministre rappelle qu'elle « a souhaité mettre en avant le rôle primordial des aidants familiaux dans la société » et qu' « en France, près de 4 millions de personnes s'occupent de proches atteints de maladie ou dépendants ». A l'heure actuelle, les aidants familiaux bénéficient de structures de soutien : 78 plateformes de répit sont aujourd'hui ouvertes et plus de 11 000 places disponibles en accueils de jour. Quant à la convention de partenariat sur la formation des aidants familiaux entre l'Etat, la CNSA et France Alzheimer, elle a été prolongée en juillet dernier, et plus de 10 000 aidants ont déjà été formés.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 67 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Michèle Delaunay indique que la réforme de la prise en charge de la perte d'autonomie est prévue « pour la première moitié du quinquennat »

Une loi « complète » couvrant la période qui suit la fin de la vie professionnelle jusqu'à la fin de vie et comprenant trois volets : un volet anticipation et prévention ; un volet adaptation (de la société) au vieillissement et un volet accompagnement de la perte d'autonomie. C'est ce que prépare Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie avec un texte dont la première mouture de la loi devrait être prête pour 2013. La réforme de la prise en charge de la perte d'autonomie est prévue « pour la première moitié du quinquennat, au plus tard en 2014 », indique à l'AEF la ministre. Michèle Delaunay souligne que pour « la première fois un gouvernement tente de penser globalement cette période » qui va de la retraite à la mort. Un vide que Michèle Delaunay se fait un devoir de combler « je considère que la République a une obligation envers ses âgés. L'enfant est accompagné (à travers la scolarisation obligatoire, le suivi de sa santé, etc.) mais la République est en défaut pour l'accompagnement de ses âgés alors que cela concerne une tranche de vie près de deux fois plus longue (30 ans voire plus) ».

Lire la suiteLire la suite
Dépendance : « concilier travail et aide » doit être « un des axes prioritaires de la nouvelle politique d'aide aux aidants » selon l'Irdes

« À l'exception des pays scandinaves et des Pays-Bas, il n'y a pas de véritable politique d'aide aux aidants répondant aux besoins et attentes des aidants tout en s'insérant dans la politique globale d'aide aux personnes âgées en perte d'autonomie », estime Michel Naiditch, expert et médecin en santé publique à l'Irdes, dans son rapport publié dans le numéro de mai 2012 de « Questions d'économie de la santé » (n°176). À partir d'éléments de comparaison avec des pays européens, le chercheur conclut qu'il faut, en France, « faire de la conciliation entre travail et aide un des axes prioritaires de la nouvelle politique d'aide aux aidants », ce qui « suppose une véritable refondation de la politique visant les personnes âgées dépendantes ». Grâce au travail de comparaison des politiques d'aide aux aidants des personnes âgées dépendantes dans les pays scandinaves, aux Pays-Bas, en Angleterre, en Italie et en France réalisé dans le cadre du programme de recherche européen Interlinks, l'étude menée par Michel Naiditch souligne les contours d'une politique d'aide aux aidants compatible avec l'emploi.

Lire la suiteLire la suite
Le conseil de la CNSA adopte à l'unanimité dans son rapport d'activité 2011 des préconisations sur l'aide aux aidants

Le rapport d'activité 2011 de la CNSA, adopté ce mardi 17 avril 2012, comporte -comme chaque année depuis 2007 (1)- un chapitre de prospective consacré cette fois à la thématique de « l'aide aux aidants ». Les aidants sont définis comme des personnes venant en aide à une personne dépendante de leur entourage (enfant ou adulte) dans sa vie quotidienne et de manière régulière mais pas nécessairement permanente. L'enquête Handicap santé ménages et Handidap santé aidants a permis d'estimer à 8,3 millions en France le nombre d'aidants, qui sont à 57 % des femmes. La contribution du conseil, intitulée « Accompagner les proches aidants, ces acteurs 'invisibles' », a été adoptée à l'unanimité des 83 membres du conseil. Elle se décompose en trois axes : « reconnaître la contribution essentielle des aidants et les soutenir dans leur rôle » en atténuant voire en compensant l'impact de l'aide sur leur propre vie, « renforcer et structurer les réponses apportées à leurs besoins » en les diversifiant et en les multipliant et enfin, « mener une politique publique ambitieuse » à l'égard des aidants en les érigeant en véritables partenaires.

Lire la suiteLire la suite
Plan Alzheimer : sur la période 2008-2011, moins d'un tiers du budget a été réellement consommé (France Alzheimer)

« France Alzheimer découvre qu'entre 2008 et 2011, seuls 538 millions d'euros ont été engagés (dont 370 millions réellement dépensés) sur 1,2 milliard normalement budgétés », assure l'association au terme d'une réunion du comité de suivi du plan Alzheimer (qui se tient trois fois par an) organisée jeudi 22 mars 2012. Le bilan que dresse l'association à un an de la fin du plan quinquennal de lutte contre cette maladie est particulièrement sévère sur le volet médico-social « qui, pourtant, est le seul levier concret et immédiat d'amélioration du quotidien des familles touchées par la maladie ». À l'inverse, France Alzheimer « salue les investissements faits sur la recherche », dont 87 % des crédits prévus sur la période 2008-2011 ont été consommés (soit 128 millions d'euros sur 147 millions d'euros budgétés jusqu'en 2011 et 192 millions d'euros jusqu'en 2012). Même bilan positif sur les mesures visant à améliorer la réflexion éthique laquelle contribue au « changement de regard sur la maladie », mais l'association souligne néanmoins que ces volets du plan ont un impact plus lointain sur le quotidien des familles.

Lire la suiteLire la suite