Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Francophonie : la France prévoit de former 100 000 enseignants en Afrique dès 2013

Le gouvernement s'attachera à « accompagner, par la formation initiale et continue, la consolidation des systèmes éducatifs notamment en Afrique avec, dès 2013, la formation initiale et continue de 100 000 enseignants sur place et par internet », indique-t-il à l'issue du conseil des ministres, mercredi 17 octobre 2012, dans une communication de Yamina Benguigui, ministre déléguée chargée de la Francophonie. Afin de « donner un nouvel élan à la politique en faveur du français », le gouvernement français veut également « mobiliser la diplomatie française pour encourager à travers le monde l'enseignement d'au moins deux langues étrangères à l'école ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Francophonie : le programme de formation à distance des maîtres étendu à la République démocratique du Congo

Le programme Ifadem (Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres, AEF n°265381), porté par l'AUF (Agence universitaire de la Francophonie) et par l'OIF (Organisation internationale de la francophonie), sera étendu à la République démocratique du Congo après la signature d'une convention jeudi 7 juillet 2011. Le Liban a également demandé à participer au programme, « une première mission de contact a été menée dans le pays en mai 2011 », indique l'AUF, et « dans le cadre d'un fonds de solidarité prioritaire venant en appui du pacte linguistique, l'ambassade de France pourrait aussi s'engager comme partenaire dans le déploiement d'Ifadem au Liban ». Souhaitent également participer à cette initiative le Laos, le Cameroun, le Burkina Faso, le Niger, le Mali et la République centrafricaine. « Des enquêtes préalables au sein de ces pays sont prévues pour le deuxième semestre 2011 ».

Lire la suiteLire la suite