Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Idex : Toulouse-I Capitole rejette le protocole d'accord, quatre autres membres fondateurs du PRES se prononcent pour

Le conseil d'administration de l'université Toulouse-I Capitole se prononce contre le protocole d'accord de l'idex mardi 23 octobre 2012, par 22 voix contre, une pour et trois abstentions. Le CA adopte la motion « défavorable » en exprimant de « très vives réserves » votées la veille par le conseil scientifique de l'université. Dans cette motion, le CS « constate que le projet de protocole qui lui est soumis est trop éloigné du projet qu'il avait soutenu » et « souligne la perte de crédit que pourrait avoir le site si une telle volte-face était entérinée ». La motion met en cause le mode de gouvernance, « très peu lisible au regard du précédent », et « l'abandon des programmes-phares qui avaient fait le succès du projet labellisé » (AEF n°205401). « Maintenant, nous demandons un arbitrage du CGI (Commissariat général à l'investissement). C'est le CGI qui nous dira jusqu'où on peut aller dans les modifications. Nous souhaitons aussi nous prononcer sur le 'document delta' qui reprend le texte du projet labellisé avec toutes les modifications précisées », explique à AEF Bruno Sire, président de l'université Toulouse-I Capitole, le 23 octobre.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Idex : la concertation définit la gouvernance d'une université de Toulouse « fédérale » et abandonne les « licences étoiles »

« Le processus de concertation sur l'idex de Toulouse Uniti avance et nous respectons le calendrier prévu (AEF n°213917). Nous sommes d'accord sur les points structurants, avec notamment une vision commune d'une université de Toulouse fédérale », déclare à AEF Marie-France Barthet, présidente du PRES Université de Toulouse (AEF n°212044), le 24 septembre 2012. Depuis le mois de juin, deux groupes de travail sont en place, l'un sur la gouvernance, l'autre sur les programmes financés par l'idex. Ils ont tenu leurs dernières réunions les 25 et 26 septembre 2012, avant la rédaction du protocole d'accord. Un « point d'étape très officiel » est prévu avec le MESR et le CGI le 10 octobre 2012, indique Marie-France Barthet. Les CA des établissements toulousains pourront ensuite se réunir avant le 31 octobre, date de signature prévue du protocole à l'occasion du CA du PRES. Sur décision du MESR et du CGI, un « avis simple » sera alors demandé à Jean-Marc Rapp, président du jury des idex (AEF n°251379), « afin de vérifier que nous sommes toujours dans la lignée du projet labellisé », précise Marie-France Barthet. Enfin, la convention attributive devra être signée « avant le 31 décembre 2012 », date imposée par le MESR et le CGI.

Lire la suiteLire la suite
Toulouse : J.-M. Minovez, B. Monthubert et O. Simonin veulent retravailler la gouvernance et le périmètre d'excellence de l'idex

« Nous ne remettons pas en question la construction d'une université de Toulouse dans les années à venir mais la question est de savoir quel est son objectif et son mode de fonctionnement », expliquent, lors d'une conférence de presse commune, jeudi 3 mai 2012, Jean-Michel Minovez, nouveau président de l'université Toulouse-II Le Mirail (AEF n°216111), Bertrand Monthubert, futur président de Toulouse-III Paul-Sabatier (l'élection est prévue le 9 mai 2012 - AEF n°218100) et Olivier Simonin, nouveau président de l'INP Toulouse (AEF n°217594). Le modèle de gouvernance de l'idex (initiative d'excellence), qualifié d' « inacceptable » par Jean-Michel Minovez, et le périmètre d'excellence, qualifié de « périmètre d'exclusion » par Bertrand Monthubert sont les deux critiques principales que les trois présidents font au projet Uniti. Ils considèrent que les résultats obtenus aux élections universitaires leur donnent mandat pour « remettre de la démocratie » dans le projet d'idex.

Lire la suiteLire la suite
INP Toulouse : Olivier Simonin, nouveau président, explique vouloir « garder le projet de l'idex en l'ajustant à la marge »

« On peut garder le projet Uniti de l'idex en l'ajustant à la marge, pour en faire quelque chose qui recueille l'adhésion d'une majorité des acteurs du site toulousain. Les verrous actuels ne demandent pas que l'on revoie tout », déclare Olivier Simonin, nouveau président de l'INP de Toulouse (AEF n°217594), lors d'un point presse mardi 24 avril 2012 visant à expliquer la position de son établissement dans la perspective de la future Université de Toulouse. « Apporter des ajustements à la marge ne signifie pas que c'est anodin, mais simplement que cela ne remet pas en cause globalement le projet qui a gagné », précise Olivier Simonin. Il désire « réformer le projet sans le casser ». « Repartir de zéro n'aurait pas de sens », affirme-t-il. « Le projet Uniti a été déposé par une équipe projet. Maintenant, il faut convaincre les établissements qu'il faut le suivre. »

Lire la suiteLire la suite
à découvrir
La CFE-CGC soutient la proposition de loi visant à créer d'un fonds d'indemnisation des victimes du Covid-19

La CFE-CGC, auditionnée la semaine dernière par le député Régis Juanico (PS, Loire), dépositaire le 5 janvier 2021 d’une proposition de loi n° 3723 tendant à créer un fonds d’indemnisation pour les victimes de la covid-19, salue l’initiative du parlementaire. La confédération, également partisane de la création d’un tel fonds, estime qu’il pourrait permettre d’indemniser "plus avantageusement la reconnaissance en maladie professionnelle au bénéfice de toute personne connaissant des séquelles temporaires ou définitives, ou des ayants droit des personnes décédées".


Lire la suiteLire la suite