Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°203764

Retraite : le COR se penche sur les dispositifs de solidarité dans la perspective de l'état des lieux du système prévu en janvier 2013

Quels sont les dispositifs de solidarité « explicites » dans le système de retraite, peut-on les faire évoluer et comment ? C'est l'une des questions qu'aborde ce mercredi 24 octobre 2012 le Conseil d'orientation des retraites dans le cadre de sa préparation du rapport qu'il doit rendre en janvier 2013 dressant un état des lieux du système de retraite. En septembre, le COR s'était déjà penché sur les dispositifs « implicites » de redistribution à l'intérieur du système de retraite, autrement dit les dispositifs qui avantagent telle ou telle catégorie d'assurés en vertu des différentes règles d'acquisition de droits et de calcul des pensions. Le conseil aborde aujourd'hui les quatre principaux dispositifs explicites de solidarité : les périodes assimilées ou points gratuits (qui représentent environ 13,5 milliards d'euros au titre du régime général et des régimes complémentaires), les droits familiaux (qui représentaient environ 15,3 milliards d'euros en 2006), les minima de pension (5,4 milliards d'euros en 2009 au titre du régime général) et les possibilités de retraite anticipée à taux plein.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La Cour suggère de revoir certains avantages fiscaux et sociaux bénéficiant aux retraités au titre de la « solidarité intergénérationnelle »

La population retraitée « a fini par rejoindre globalement le niveau de vie des actifs et dépasse même sans doute légèrement celui du reste de la population ». Dans un contexte budgétaire tendu et alors que de nouveaux besoins sociaux apparaissent, il est nécessaire de procéder à un « réexamen d'ensemble » des dispositifs fiscaux et sociaux dont ils bénéficient pour les supprimer progressivement. C'est ce qu'estime la Cour des comptes dans le rapport 2012 sur l'application des lois de financement de la sécurité sociale. Elle évalue le coût des dépenses fiscales en matière d'impôt sur le revenu à 4,5 milliards d'euros (au titre de l'abattement de 10 % sur les pensions et de l'exonération des majorations de retraite pour enfants) et celui des avantages au titre de la fiscalité locale (exonération de la taxe d'habitation, de la redevance audiovisuelle, de la taxe sur le foncier bâti pour les plus de 60 ans) à 800 millions d'euros. Au total, en tenant compte du coût de certaines niches sociales (essentiellement les taux réduits ou l'exonération totale de CSG), la Cour des comptes évalue à près de 12 milliards d'euros le coût total des niches fiscales et sociales en faveur des retraités.

Lire la suiteLire la suite
Retraites : le COR modifie son programme de travail pour tenir compte des conclusions de la conférence sociale

Le COR (Conseil d'orientation des retraites) s'est réuni en plénière, mercredi 11 juillet 2012, pour se pencher sur les scénarios macroéconomiques à prendre en compte dans ses projections sur les dépenses de retraites à l'horizon 2060. Par ailleurs, il a modifié son programme de travail pour tenir compte des conclusions de la conférence sociale des 9 et 10 juillet 2012 : il devra, au cours de ses prochaines séances à l'automne, se pencher notamment sur les règles d'acquisition des droits et les dispositifs de solidarité. Il remettra en janvier un rapport dressant un état des lieux du système de retraite au regard de ces différents éléments. En vertu de la feuille de route établissant le bilan de la conférence, envoyée cette nuit aux partenaires sociaux, une « commission ad hoc » devra en effet formuler « à partir des travaux du Conseil d'orientation des retraites » et sur la base d'un cahier des charges « négocié entre le gouvernement et les partenaires sociaux » différentes pistes de réforme à plus ou moins long terme. C'est à partir de ses pistes qu'une phase de concertation entre le gouvernement et les partenaires sociaux pourra s'engager « à partir du printemps 2013 » sur les évolutions souhaitables du système de retraite.

Lire la suiteLire la suite
L'Insee confirme le caractère « nettement redistributif » du système de retraite français, notamment pour les femmes

« Le système de retraite français joue un rôle redistributif important » en atténuant les disparités de salaires perçus au cours de la carrière et cette redistribution bénéficie davantage aux femmes notamment grâce aux MDA (majorations de durée d'assurance) et aux minima de pension. Cet effet redistributif plus marqué en faveur des femmes devrait toutefois s'atténuer à l'avenir de manière « mécanique » avec l'amélioration des carrières féminines, diminuant l'impact de certains dispositifs de redistribution (notamment les minima de pension). C'est ce que conclut l'Insee dans la dernière édition (2012) de son bilan sur l'économie française publié mercredi 20 juin 2012. Toutefois, il s'agit là d'une appréciation globale car si la plupart du temps cette atténuation des disparités « passe essentiellement par un relèvement des retraites dont le montant est le plus faible », certains dispositifs bénéficient également à des retraites plus élevées. Par ailleurs, cette étude ne s'intéresse qu'au niveau des pensions « en coupe » sans aborder la question des disparités d'espérance de vie à la retraite.

Lire la suiteLire la suite
Retraite : Gérard Rivière et Gérard Ménéroud plaident pour un « vrai débat » sur les ressources que l'on affecte à la solidarité

« 45 % des dépenses du régime de base et 20 % des dépenses du régime complémentaire relèvent de la solidarité. Nous sommes là devant quelque chose qui n'a jamais été débattu et qui est le résultat d'une stratification historique de mesures pour mille catégories. Qu'il y ait un débat sur le niveau de solidarité dans notre régime de retraite et que l'on fixe le niveau que l'on souhaite consacrer à la solidarité me semblerait pédagogiquement important. Je n'avais vu cette question apparaître dans le débat social ». C'est ce que déclare Gérard Ménéroud, président du directoire de MFPrévoyance, vice-président (Medef) de l'Arrco et membre du conseil d'administration de la Cnav qui s'exprimait, jeudi 5 avril 2012, dans le cadre d'un colloque sur la protection sociale en entreprises organisé par la mutuelle MCDef entreprises. Gérard Rivière, président (FO) de la Cnav a abondé dans ce sens en rappelant deux mesures récentes visant à valider de nouvelles périodes au titre de la retraite : les sportifs de haut niveau qui en vertu d'une mesure prise dans la LFSS pour 2012 pourront valider quatre trimestres par an pendant quatre ans (AEF n°232170)et les jeunes en recherche d'emploi qui bénéficiaient jusqu'à récemment de trimestres validés au titre d'une première période de chômage non indemnisée dans la limite de quatre (un an), limite portée à six (un an et demi) depuis un décret d'août 2011. « Qui va payer pour ces mesures ? L'ensemble des assurés ! »

Lire la suiteLire la suite
Retraite : la modification des seules règles pénalisant les polypensionnés poserait des problèmes d'équité (COR)

Les règles de calcul de la retraite qui s'appliquent aux retraités qui perçoivent une pension de plusieurs régimes de retraite de base (que l'on désigne sous le terme de « polypensionnés ») leur sont tantôt favorables, tantôt défavorables et ne changer que les règles pénalisantes pour ces assurés poseraient au minimum des problèmes d'équité. À l'inverse une modification de l'ensemble des règles affectant les polypensionnés supposerait une remise à plat du système. c'est ce que conclut le COR dans son 9e rapport adopté ce jour, mercredi 28 septembre 2011 et consacré à la situation des polypensionnés. Ce rapport a été fait à la demande du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé, Xavier Bertrand, en vertu de l'article 14 de la loi du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites (1). Il confirme en partie les observations qu'avait déjà faites le COR dans son cinquième rapport publié en 2007 dans lequel il notait que « certaines règles de calcul de la retraite pénalisaient les polypensionnés mais que d'autres leur étaient favorables ». Cette situation des polypensionnés ne fait qu'illustrer au final « la complexité du système de retraite, liée tant à la pluralité des régimes de base qu'à la diversité des règles de calcul de la retraite ».

Lire la suiteLire la suite