Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Grand Paris Express : « Dès 2015, s'il le faut, nous mettrons en place la dotation du milliard [d'euros] au capital de la SGP » (J-M Ayrault)

« Il était illusoire de penser que tout serait fait tout de suite », estime Jean-Marc Ayrault, mardi 30 octobre 2012 au sujet du Grand Paris Express, justifiant ainsi « l'exercice d'actualisation des coûts et de priorisation des travaux du futur métro automatique, engagé par Cécile Duflot [ministre de l'Égalité des territoires et du Logement] à [s]a demande ». Le Premier ministre s'exprime à l'issue du septième forum sur l'innovation et la recherche, organisé par l'association d'entreprises Paris-Île-de-France-capitale économique et consacré aux « clés du succès des grands clusters mondiaux » et plus particulièrement à Paris-Saclay. « Il faut savoir exactement quel est le coût, que pour l'instant nous n'avons pas précisément - les chiffres qui ont été annoncés sont sous-estimés », relève-t-il au sujet du projet du Grand Paris Express. « Il faudra décider dans quel ordre nous ferons, mais nous ferons. » « Nous disposerons de tous les éléments au début de l'année prochaine », promet-il, « et sur ces bases, dès que cela sera nécessaire - et dès 2015 s'il le faut, nous mettrons en place la dotation du milliard [d'euros] au capital de la Société du Grand Paris. »

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Financement du Grand Paris Express : Jean-Paul Huchon agacé par le « bug bercyen »

« J'ai trouvé ça très agaçant. C'est un dysfonctionnement qui nous a porté préjudice, je crois qu'on peut appeler ça un 'bug bercyen'. » Interrogé par la presse, mardi 16 octobre 2012, Jean-Paul Huchon, le président (PS) du conseil régional d'Île-de-France, réagit à la non inscription de crédits budgétaires dédiés au financement du Grand Paris Express dans la loi de programmation des finances publiques 2012-2017 (AEF Habitat et Urbanisme n°205724). « C'est une difficulté de communication de la part de Bercy qui a voulu donner un signal supplémentaire de rigueur budgétaire aux observateurs européens et internationaux, poursuit-il. C'est très mauvais car ça pourrait mettre en péril un projet qui a pour objectif de relancer l'activité et la croissance. » L'absence des crédits attendus a mécontenté nombre d'acteurs du Grand Paris (AEF Habitat et Urbanisme n°204829, 205437 et 205501).

Lire la suiteLire la suite
Financement du Grand Paris Express : des élus locaux inquiets misent sur l'action des parlementaires pour modifier le budget triennal

Les acteurs impliqués dans la construction du Grand Paris, et notamment de son réseau de transport, naviguent entre surprise, incompréhension et détermination à modifier le choix du gouvernement, mardi 2 octobre 2012, après sa décision de ne pas inscrire de crédits dans la loi de programmation triennale des finances publiques pour le financement du Grand Paris Express à partir de 2015 (AEF Habitat et Urbanisme n°205724). « Ma réaction ? Elle est négative. On va réintervenir auprès des parlementaires pour que le milliard [attendu] soit introduit lors de l'examen du texte au Parlement parce que ce montant est capital pour que le Grand Paris passe du virtuel au réel », réagit ainsi Patrick Braouezec, le président (ex PCF) de Paris Métropole. « Je sais qu'il y avait un débat et des réticences au sein du gouvernement entre ceux qui ont compris l'intérêt du Grand Paris Express et ceux qui voient cela d'une manière plus éloignée, qui n'ont pas tout compris, notamment au ministère des Finances », poursuit-il : « Ce n'est pas la mort du projet tant que ce n'est pas définitivement voté d'autant que la SGP [Société du Grand Paris] n'a besoin de cet argent qu'en 2015 comme point d'appui pour lever l'emprunt ».

Lire la suiteLire la suite
Grand Paris : le milliard d'euros attendu ne figure pas dans la loi de programmation des finances publiques 2013-2015 (ministère)

Aucun euro n'est inscrit pour le financement du réseau de transport public du Grand Paris dans la loi de programmation des finances publiques 2013-2015, telle que présentée par le gouvernement vendredi 28 septembre 2012. « Une opération de vérité est en cours sur les coûts du projet en vue de décider de la priorisation du projet, de son séquençage comme l'a indiqué Cécile Duflot le 26 juin dernier (AEF Habitat et Urbanisme n°211828). Comment sinon savoir quel montant sera nécessaire et à quel moment ? », justifie le ministère de l'Égalité des territoires et du Logement - également en charge du Grand Paris - en marge de la présentation à la presse de son budget 2013. Le travail en cours devrait être fini « d'ici à la fin de l'année ou au début de l'année prochaine au plus tard ». « Prioriser c'est déterminer un début et une fin. Il n'y a pas de renoncement, le schéma d'ensemble du Grand Paris Express est confirmé », ajoute l'entourage de la ministre.

Lire la suiteLire la suite