Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Sécurité sociale : la qualité de travailleur communautaire s'apprécie au regard de chaque contrat et au vu de l'activité effective (CJUE)

Une personne qui, dans le cadre de contrats de travail successifs précisant comme lieu de travail le territoire de plusieurs États membres, ne travaille, dans les faits, pendant la durée de chacun de ces contrats, que sur le territoire d'un seul de ces États à la fois ne peut relever, pour la détermination du régime de sécurité sociale applicable, de la notion de « personne qui exerce normalement une activité salariée sur le territoire de deux ou plusieurs États membres » au sens l'article 14.2 b) du règlement CEE 1408/71. C'est ce que précise la Cour de justice de l'Union européenne dans un arrêt du 4 octobre 2012 (affaire C-115/11). Cédric Jacquelet, avocat au cabinet Proskauer, décrypte les enjeux de cet arrêt pour AEF. « Les entreprises doivent s'assurer que les salariés concernés travaillent bien effectivement dans plusieurs États membres et ne se sont pas, par exemple, sédentarisés dans l'un d'eux. Cette vigilance est d'autant plus de mise que l'éviction du régime de sécurité sociale applicable est parfois passible de sanctions pénales, en France notamment », prévient-il.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à découvrir