Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le Groupe Pompidou permet la transmission « d'expériences et de bonnes pratiques en matière de lutte contre la drogue » (Patrick Penninckx)

« Le rôle du Groupe Pompidou est de partager des expériences, des bonnes pratiques, en matière de lutte contre la drogue. Les politiques de lutte contre la drogue sont des politiques nationales et les États, eux-mêmes, en sont responsables. Mais nous pouvons transmettre des bases à partir d'expériences réussies et de travaux de recherche », explique Patrick Penninckx, secrétaire exécutif du Groupe Pompidou, à AEF Sécurité globale. Le groupe a aussi des « liens directs avec les mécanismes de la société civile ». « La lutte contre la drogue ne peut pas être déconnectée de la société. D'autant que le climat socio-économique joue un rôle très important dans la consommation de drogue. […] En Grèce, par exemple, on assiste à une augmentation du taux de VIH, avec l'injection de drogue. Cette consommation est à relier aux difficultés que rencontre le pays en ce moment », poursuit Patrick Penninckx. Le Groupe Pompidou est né « sous l'impulsion de Georges Pompidou en 1971 », avant d'être intégré au Conseil de l'Europe.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
« Le trafic de stupéfiant reste une menace pour la sécurité publique en France » (Jean-Marc Ayrault à la présidente de la Mildt)

La nouvelle présidente de la Mildt (mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie), Danièle Jourdain-Menninger (AEF Sécurité globale n°207145), doit privilégier « une conception élargie de la prévention, s'inscrivant dans une éducation citoyenne et scientifique et intégrant une sensibilisation à l'ensemble des risques ». C'est ce qu'indique Jean-Marc Ayrault, dans la lettre de mission qu'il lui adresse, mercredi 17 octobre 2012. Le Premier ministre demande notamment à Danièle Jourdain-Menninger de prendre en compte en la matière « les influences comportementales liées à internet et aux réseaux sociaux : il s'agit de facteurs d'autant plus importants qu'ils s'adressent à des sujets très jeunes et donc très vulnérables ».

Lire la suiteLire la suite