Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Manuel Valls annonce une réforme de l'IGS, qui « doit devenir une composante à part entière de l'IGPN »

« Unifier la fonction de contrôle au sein de la police nationale ». Tel est le sens de la réforme annoncée par Manuel Valls dans un entretien au « Monde » daté du mardi 13 novembre 2012. Cette évolution comprend principalement la réforme de l'IGS, qui « doit devenir une composante à part entière de l'IGPN », mais aussi la « création d'une structure de contrôle et d'audit au sein de la DCRI », révèle le ministre de l'Intérieur. Ces annonces font suite à la mise en cause, en 2007, de cinq fonctionnaires de la Préfecture de police pour des faits de corruption par l'IGS. Tous ont été blanchis depuis et ont déposé plusieurs plaintes accusant l'inspection générale d'avoir « sciemment truqué » la procédure à leur encontre (AEF Sécurité globale n°224021).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 90 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Le rapport de l'IGPN pointe « plusieurs défaillances objectives » des services de police dans le traitement de l'affaire Merah

« Plusieurs défaillances objectives ont été mises en lumière » par le « retour d'expérience » sur l'affaire Merah. C'est ce qu'indiquent Guy Desprats, contrôleur général de la police nationale, et Jérôme Léonnet, inspecteur général, dans un rapport de 17 pages remis au ministre de l'intérieur vendredi 19 octobre 2012 et publié par la place Beauvau, mardi 23 octobre 2012. Les deux policiers jugent ces défaillances « objectives » car, écrivent-ils, « elles échappent à l'erreur humaine caractérisée, mais elles tiennent plutôt à la conjonction d'omissions et d'erreurs d'appréciations, à des problèmes de pilotage et d'organisation des services et à des cloisonnements encore très présents entre renseignement intérieur, police judiciaire et sécurité publique ».

Lire la suiteLire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Le parcours de Marie-France Moneger-Guyomarc'h, nommée cheffe de l'IGPN
Lire la suite
« Affaire de l'IGS » : la question du contrôle de l'institution policière est « cruciale » (Cédric Moreau de Bellaing)

« L'affaire de l'IGS » montre à quel point « la question du contrôle de l'institution policière par elle-même et par d'autres qu'elle-même est cruciale dans une démocratie digne de ce nom », analyse Cédric Moreau de Bellaing, maître de conférences en science politique et en sociologie du droit à l'École Normale Supérieure. La mise en cause du service d'inspection de la Préfecture de police par d'anciens fonctionnaires estimant avoir fait l'objet d'une machination politique (AEF Sécurité globale n°224021) « doit nous amener à réfléchir aux dispositifs de contrôle de la police nationale en particulier et des institutions répressives en général », écrit-il dans un billet mis en ligne sur le blog du sociologue Laurent Mucchielli, le 15 janvier 2012. En général, affirme l'universitaire, l'IGS est mise en cause, pour des affaires « dans lesquelles on stigmatise l'indulgence, pour ne pas dire la connivence des fonctionnaires du service de contrôle interne avec les policiers mis en cause ». Cette fois, « la spécificité de cette affaire tient à l'accusation de manipulation politique ».

Lire la suiteLire la suite
Préfecture de police : Michel Gaudin se défend et soutient l'IGS dans une réponse au « Monde »

Les articles publiés par « Le Monde », mercredi 11 janvier 2012 (AEF Sécurité globale n°224021), « mettent en cause la probité et l'honneur de plusieurs fonctionnaires de l'IGS (Inspection générale des services) dans leurs méthodes d'investigation : j'observe cependant qu'après deux ans de procédure, aucun de ses membres n'est poursuivi et n'a fait l'objet d'une mise en examen ». C'est ce qu'écrit le préfet de police, Michel Gaudin, dans un droit de réponse adressé au quotidien du soir et mis en ligne par la Préfecture de police, jeudi 12 janvier 2012. « Lorsque l'IGS est saisie à titre administratif, elle effectue des enquêtes administratives pouvant déboucher sur des procédures disciplinaires. Saisie dans un cadre judiciaire, comme c'est le cas dans les procédures qui m'amènent à réagir aujourd'hui, elle intervient conformément aux instructions de la seule autorité judiciaire à laquelle elle rend compte, à titre exclusif, de ses investigations », ajoute le préfet de police.

Lire la suiteLire la suite