Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

« La chute de la production de logements en Île-de-France est liée à la chute du nombre d'opérations publiques » (F. Delarue, AFTRP)

« La chute de la production de logements en Île-de-France, qui date des années 1990, est liée à la chute du nombre d'opérations publiques, de type ZAC ou autres, qui représente aujourd'hui la moitié de ce qui se faisait à l'époque », pointe François Delarue, le PDG de l'AFTRP (agence foncière et technique de la région parisienne), mercredi 14 novembre 2012, lors du deuxième forum des CDT (contrats de développement territorial) organisé par la préfecture d'Île-de-France. « De ce point de vue, les CDT sont donc un rendez-vous important et doivent permettre aux collectivités de réfléchir à une politique foncière sur quinze ans », remarque-t-il. Un représentant d'Icade confirme, ajoutant qu'aujourd'hui « seulement 10 % des logements construits en Île-de-France le sont en ZAC ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
CDT : « le processus en cours est au moins aussi important que les projets en eux-mêmes » (Catherine Barbé, SGP)

« Le processus en cours est au moins aussi important que les projets en eux-mêmes », estime Catherine Barbé, directrice des partenariats stratégiques de la SGP, lundi 12 novembre 2012, lors de l'atelier « Le CDT, nouveau modèle de gouvernance publique ? », dans le cadre de la journée d'échanges organisée par AEF Habitat et Urbanisme et AEF Développement durable (1) (AEF Habitat et Urbanisme n°202760). « Grâce aux CDT, des territoires intercommunaux - de droit ou de fait - prennent une autre dimension, sont observés avec un autre regard », ajoute-t-elle, se félicitant des « dialogues » créés lors de l'élaboration de ces contrats, dans lesquels « l'État est revenu ». « Il est indispensable que [ce dernier] soit autour de la table dans la région capitale pour discuter des projets structurants. » Jean-Michel Paumier, membre de la commission aménagement du territoire au Ceser Île-de-France, voit en ces CDT « un élément nouveau et important d'une forme de démocratisation de la décision publique ».

Lire la suiteLire la suite
Grand Paris : « Avant de financer quelque chose, il faut déterminer ce qu'on veut financer » (Alexis Bachelay, député socialiste)

« Avant de financer quelque chose, il faut déterminer ce qu'on veut financer, comme lorsque l'on réalise un devis avant travaux », indique le député Alexis Bachelay (SRC, Hauts-de-Seine), ajoutant que le Grand Paris est un « projet qui semble indispensable à long terme, mais [qui] n'est pas évalué aujourd'hui ». Il s'exprime, lundi 12 novembre 2012, à l'occasion de la table ronde consacrée au financement du Grand Paris, dans le cadre de la journée d'échanges organisée par AEF Habitat et Urbanisme et AEF Développement durable (AEF Habitat et Urbanisme n°202760) (1). « Pas un acteur économique ne pense que 20,5 milliards d'euros est le bon chiffre », poursuit-il, au sujet du coût initialement estimé pour le réseau du Grand Paris Express (AEF Habitat et Urbanisme n°202758). De son côté, Jean-Pierre Chauvel, spécialiste de la fiscalité locale à l'IAU Île-de-France, souligne que « région, Stif, SGP » ont « besoin d'avoir une vision globale des besoins de financement de ce projet ». « Nous sommes en deçà du projet de transport », déclare-t-il, en référence au titre du colloque, « Quels enjeux au-delà des transports ? ».

Lire la suiteLire la suite