Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Assises ESR : « l'évaluation de la recherche doit être organisée au niveau du laboratoire et non par l'Aeres » (Serge Haroche)

« La principale évaluation des laboratoires de recherche, celle de l'Aeres, souffre de graves défauts, quasi unanimement reconnus. Le principe même d'une évaluation de la recherche basée sur des standards uniformes pour toutes les disciplines est aberrant et conduit à évaluer avec les mêmes grilles des structures de recherche très diverses. » C'est ce que déclare Serge Haroche prix Nobel 2012 de physique et administrateur du collège de France depuis le 1er septembre 2012, lors de la première journée des assises de l'enseignement supérieur et de la recherche, organisées lundi 26 et mardi 27 novembre 2012 au Collège de France à Paris (AEF n°204984). « Cette évaluation doit être organisée au niveau de chaque laboratoire et non par un organisme centralisé comme l'Aeres », qui « pourrait devenir une structure simplement chargée de contrôler que les universités ou les EPST appliquent bien des règles d'évaluation conformes aux normes internationales », suggère Serge Haroche. « Dans ce contexte, l'Aeres cesserait donc d'évaluer les laboratoires. Elle garderait ses rôles d'évaluation des formations d'enseignement et des établissements, dont l'utilité n'est pas contestée », recommande le physicien.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 90 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Conseil de l'Aeres : « Des décisions radicales sur l'Aeres affaibliraient la confiance de nos voisins dans l'impartialité de l'évaluation en France »

« Des décisions radicales relatives à l'Aeres (Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur) exposeraient notre système de recherche et d'enseignement supérieur à deux risques : fragiliser une culture de l'évaluation qui n'est pas encore fermement implantée dans nos établissements ; redonner du poids à des pratiques qui affaibliraient la confiance que nos voisins européens, et de nombreux observateurs étrangers, ont dans l'impartialité des évaluations conduites en France. » Telle est la position du conseil de l'Aeres exprimée dans un document intitulé « l'évaluation, vecteur et signal de la qualité de la recherche et de l'enseignement supérieur », diffusé lundi 29 octobre 2012. Par ailleurs, l'Aeres rappelle que dans le cadre des assises de l'ESR, « des demandes de simplification du dossier d'évaluation des unités de recherche, ainsi que de meilleure articulation avec les instances nationales d'évaluation individuelle (telles que le Comité national de la recherche scientifique ou que le Conseil national des universités) ont notamment été exprimées à son attention » (AEF n°203848). L'agence assure « y répondre en faisant des propositions » arguant que « des changement sont possibles ».

Lire la suiteLire la suite
PLF 2013 : « De grands changements sont à prévoir pour l'Aeres, elle doit être revue profondément » (Geneviève Fioraso à l'Assemblée nationale)

« Disposer avec l'Aeres (Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur) d'une agence d'évaluation indépendante, est-ce une bonne chose ? Dans le principe, pourquoi pas. Mais il faudrait en faire l'évaluation. Si tant de voix parmi les chercheurs, y compris l'Académie des sciences, en demandent la suppression, c'est qu'il y a problème » (AEF n°205953). C'est ce que déclare Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, lors de l'examen du budget 2013 de la Mires (mission interministérielle « recherche et enseignement supérieur ») en commission élargie à l'Assemblée nationale, mardi 23 octobre 2012. Elle répond à une interrogation de Patrick Hetzel (UMP, Bas-Rhin), rapporteur du programme « recherche » de la Mires pour la commission des affaires culturelles et de l'éducation, qui trouve « surprenant que l'Académie des sciences en demande la suppression alors qu'elle est un acteur reconnu par les organismes de recherche ». « Il semble que l'Aeres ait du mal à maîtriser des questions comme l'interdisciplinarité ou la recherche sur projet », explique la ministre. « De grands changements sont à prévoir la concernant. Elle doit être revue assez profondément, et ce sera fait avec l'ensemble des acteurs concernés, en tenant compte des conclusions des assises de l'enseignement supérieur et de la recherche » (AEF n°210576).

Lire la suiteLire la suite