Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Environ 230 membres de la « communauté Sciences Po » rassemblés en AG demandent une nouvelle fois la démission des présidents des conseils

Environ 230 membres de la « communauté Sciences Po » (administratifs, académiques et étudiants) se sont réunis en assemblée générale, mardi 27 novembre 2012, et, indiquent les organisateurs de l'AG à AEF (1), ont voté « à l'unanimité moins deux voix contre, une abstention et deux souhaits de non-participation » une motion réclamant la démission des deux présidents des instances de Sciences Po, Jean-Claude Casanova (président du CA de la FNSP) et Michel Pébereau (président du conseil de direction de l'IEP). La motion pointe « leurs responsabilités personnelles dans les dérives constatées dans le processus de recrutement d'un nouvel administrateur/directeur et les dysfonctionnements dont certains ont été attestés par le rapport de la Cour des comptes (AEF n°201744) ». C'est la deuxième fois que des personnels de Sciences Po se réunissent en assemblée générale ce mois-ci (AEF n°202323), après le vote des deux conseils en faveur de la nomination d'Hervé Crès, administrateur provisoire de l'IEP, au poste de directeur (AEF n°203390 et n°203351). « La différence est que cette fois-ci, il y avait beaucoup d'étudiants », note Olivier Borraz, chercheur et co-organisateur de l'AG.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 84 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
J-C. Casanova à l'Assemblée nationale : « Tout vient de la rémunération de Richard Descoings. Cela a consumé son image et il en est mort »

« Il y a deux problèmes délicats [relevés dans le rapport de la Cour des comptes], ce sont la rémunération de Richard Descoings et la mission lycées. Tout vient de cette rémunération. Cela a consumé son image, il en a souffert très profondément, et je peux dire qu'il en est mort », déclare Jean-Claude Casanova, président de la FNSP, devant la commission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée nationale, jeudi 22 novembre 2012, jour de la publication du rapport de la Cour des comptes sur Sciences Po (AEF n°201744, n°201696, n°201676 et n°201729). « Entre 2007 et 2012, il n'y a eu aucun changement dans la position de Richard Descoings sur sa rémunération : il disait qu'il était conseiller d'État, qu'il avait 50 ans et qu'il était en concurrence avec des écoles comme HEC et des grandes universités étrangères (…). Il est vrai que comparé au monde universitaire strict, sa rémunération était quatre à cinq fois au-dessus. Mais de mon point de vue, elle a été décidée régulièrement. Elle n'était pas publique, et sa publicité a créé un problème. Peut-être était-il trop payé ? En tout cas, je dédierai un bâtiment de Sciences Po à sa mémoire, car je ne crache pas sur les cadavres. »

Lire la suiteLire la suite
Sciences Po : le MESR « ne souhaite pas remettre en cause le principe selon lequel la FNSP administre l'IEP » (réponse à la Cour des comptes)

« En matière institutionnelle, le MESR ne souhaite pas remettre en cause le principe, codifié dans la partie législative du Code de l'éducation, selon lequel la FNSP (Fondation nationale des sciences politiques) administre l'IEP », écrit Geneviève Fioraso dans sa réponse au rapport de la Cour des comptes sur Sciences Po, publié jeudi 22 novembre 2012 (AEF n°201744 et n°201696). Elle considère qu'il est « tout à fait possible d'adapter les statuts de l'IEP et de la FNSP pour répondre aux recommandations de la Cour », en respectant « deux principes fondamentaux » : « le premier est celui de la démocratie et de l'autonomie académique », qui « peut impliquer des modifications des équilibres dans la composition des instances de la FNSP » et « amener à clarifier les procédures de nomination des responsables de Sciences Po en leur donnant à la fois plus de transparence et une plus grande ouverture sur l'extérieur ». Il peut aussi conduire à « limiter le nombre de mandats à la fois des dirigeants et des présidents des différentes instances », ou encore « amener à une plus grande cohérence dans le pilotage des laboratoires en réduisant la coupure entre l'enseignement et la recherche ».

Lire la suiteLire la suite
Sciences Po : Geneviève Fioraso va désigner un nouvel administrateur provisoire

« Après avoir consulté les présidents des deux conseils [de Sciences Po], je désignerai dans quelques jours un nouvel administrateur provisoire de l'IEP. » C'est ce que fait savoir Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, jeudi 22 novembre, dans un communiqué de presse après la publication par la Cour des comptes d'un rapport intitulé « Sciences Po : une forte ambition, une gestion défaillante » (AEF n°201744). Ce rapport « confirme les anomalies et les dysfonctionnements relevés par le rapport provisoire », justifie la ministre, qui « observe que leur gravité a conduit la Cour à déférer certains de ces faits devant la CDBF (Cour de discipline budgétaire et financière) ». « Il faut en tirer les conséquences », poursuit Geneviève Fioraso. « Les conditions ne sont pas réunies, dans un tel contexte, pour donner suite aux délibérations des deux conseils dirigeants de Sciences Po et pour procéder à la nomination d'un directeur. » Fin octobre, le conseil d'administration de la FNSP et le conseil de direction de l'IEP avaient tous deux désigné Hervé Crès, actuellement administrateur provisoire de Sciences Po Paris, pour succéder à Richard Descoings à la direction de l'établissement (AEF n°203351 et n°203390).

Lire la suiteLire la suite
URGENT. Sciences Po : la Cour des comptes saisit la Cour de discipline budgétaire et financière

« La troisième chambre de la Cour des comptes, qui a effectué les contrôles dont il est rendu compte dans le présent rapport public, a décidé de saisir la Cour de discipline budgétaire et financière de certains faits constatés et a transmis le dossier au parquet général à cette fin », lit-on en conclusion générale du rapport public thématique de la Cour des comptes consacré à l'IEP de Paris, intitulé « Sciences Po : une forte ambition, une gestion défaillante », rendu public jeudi 22 novembre 2012 et dont l'essentiel du contenu avait déjà été publié par AEF (AEF n°203547, n°203509, n°203489 et n°203497). Les faits dont est saisie la CDBF ne sont pas précisément énoncés dans le rapport, mais la Cour écrit néanmoins dans sa conclusion : « Les irrégularités et dysfonctionnements constatés dans le suivi du service des enseignants-chercheurs ou dans la gestion des logements de fonction résultent d'une gestion laxiste qui a accompagné la stratégie d'attractivité mise en place par Sciences Po dans le cadre de sa politique de recrutement. »

Lire la suiteLire la suite
URGENT. Sciences Po accepte un représentant du MESR « sans voix délibérative » au CA de la FNSP (réponse à la Cour des comptes)

« Un règlement intérieur, de valeur statutaire, sera proposé au conseil d'administration [de la FNSP] qui prévoira que le ministre chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche pourra désigner, pour assister et participer sans voix délibérative au conseil de la Fondation, soit le directeur général de l'enseignement supérieur et de l'insertion professionnelle, soit le recteur chancelier des universités de Paris. » C'est ce que répond l'IEP de Paris à la recommandation numéro 15 du rapport de la Cour des comptes sur Sciences Po (AEF n°203547). Celle-ci consistait à réclamer une modification de la composition du CA de la FNSP « en prévoyant la présence d'un représentant du ministère de l'Économie et des Finances et d'un représentant du MESR ». C'est donc une application partielle de la recommandation de la Cour qui est acceptée par l'établissement sur ce point de gouvernance. Selon des informations recueillies par AEF, le gouvernement serait prêt à accepter que le représentant de l'État assiste au CA de la FNSP « sans voix délibérative ». Les réponses de l'IEP au rapport de la Cour, longues de 75 pages, ont été transmises à la presse lundi 19 novembre 2012 par Jean-Claude Casanova, président du CA de la FNSP, en demandant à celle-ci de ne pas les divulguer « intégralement » d'ici au jeudi 22 novembre, date de la publication officielle du rapport.

Lire la suiteLire la suite