Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Orientation : Vincent Peillon veut « raccrocher » 20 000 des 140 000 décrocheurs en 2013

« Une étude montre que sur 140 000 décrocheurs, 9 500 » jeunes sont actuellement « raccrochés », déclare Vincent Peillon, ministre de l'Éducation nationale, au micro de RTL, mardi 4 décembre 2012. « En 2013, nous allons passer à 20 000 » et conformément au programme électoral de François Hollande, qui veut diviser par deux le nombre de décrocheurs à la fin du quinquennat, ces élèves raccrochés devraient être 70 000 en 2017, poursuit le ministre. Vincent Peillon et George Pau-Langevin, ministre déléguée à la réussite éducative, assistent ce mardi à un séminaire national de lutte contre le décrochage scolaire, en présence notamment de François Bonneau, président de la région Centre et de la commission éducation de l'ARF et de Martin Hirsch, président de l'Agence nationale du service civique.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Orientation : « laisser aux parents le dernier mot » (conclusion de la concertation)

« Il convient d'expérimenter la possibilité de laisser aux parents le 'dernier mot' en matière d'orientation en fin de seconde - voire en fin de 3e - et sur le redoublement à tous les niveaux de la scolarité », indique le rapport de la concertation « Refondons l'école de la République », rendu public le 5 octobre 2012 (AEF n°205162). Les quatre membres du comité de pilotage expliquent qu'ils veulent « associer davantage les parents aux choix d'orientation et prévoir systématiquement un dialogue et une médiation en cas de désaccord ».

Lire la suiteLire la suite