Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Évacuation des campements illicites : « Si on anticipe bien, il n'y a pas besoin de moratoire » (Alain Régnier, à AEF)

« Si on anticipe bien [l'évacuation des campements illicites], il n'y a pas besoin de moratoire », fait valoir Alain Régnier, délégué interministériel à l'hébergement et à l'accès au logement, auprès d'AEF Habitat et Urbanisme, jeudi 6 décembre 2012. Il pilote depuis le 1er octobre 2012 la mission pour l'anticipation et l'accompagnement des opérations d'évacuation de campements illicites. « L'approche privilégiée pour la mise en oeuvre des réponses concrètes repose selon moi sur le développement de projets territoriaux. » Alain Régnier remettra une note d'étape au Premier ministre d'ici la fin de l'année recensant les premières réflexions et propositions abordées avec ses différents interlocuteurs. S'en suivra un tour de France au premier semestre 2013, « pour faire le point sur les situations », ainsi que la possible tenue d'un colloque national au printemps prochain. Il rappelle par ailleurs que le rapport « Pour un choc de solidarité » (AEF Habitat et Urbanisme n°200827), conçu en vue de la conférence nationale contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale des 10 et 11 décembre prochains, demande que « le régime de droit commun soit appliqué aux personnes » concernées par les campements illicites.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Gens du voyage : l'ANGVC demande au gouvernement d'imposer la prise en compte de leur mode d'habitat dans les documents d'urbanisme

L'ANGVC (association nationale des gens du voyage catholiques) demande au gouverment de modifier le code de l'urbanisme afin d'imposer la prise en compte effective du mode d'habitat des gens du voyage dans les documents d'urbanisme, et ce, au même titre que l'habitat individuel, collectif ou de loisirs. Selon une enquête sur le sujet (1) rendue publique le 18 octobre 2012, dans 80 département français, plus de 80 % des communes interdisent l'habitat mobile dans leurs documents d'urbanisme. Cette proportion se situe entre 50 et 80 % dans les autres départements. Aussi la demande de l'ANGVC vise à « mieux encadrer le respect de la mixité sociale et de la diversité de l'habitat préconisées par les textes et s'inscrit également dans une démarche visant à promouvoir le développement de terrains familiaux et les projets d'habitat adapté pour les familles vivant en résidence mobile ».

Lire la suiteLire la suite
Gens du voyage : face à une mise en oeuvre « insuffisante de la loi du 5 juillet 2000 », la Cour des comptes fait 33 recommandations

Organiser une réponse transitoire et homogène aux difficultés posées par l'ancrage territorial sur les aires d'accueil, dans l'attente du développement à moyen terme de l'habitat adapté ; contrôler annuellement la conformité des aires d'accueil aux normes techniques et la conformité des modalités de gestion de l'aire aux prescriptions réglementaires ; harmoniser au niveau départemental les règles applicables en matière de durées de séjour et de tarification. Ce sont quelques unes des recommandations relatives à l'habitat adapté, à l'aménagement et la gestion des aires d'accueil des gens du voyages, parmi les 33 que la Cour des comptes formule dans son rapport « L'accueil et l'accompagnement des gens du voyages », présenté jeudi 11 octobre 2012. Son objectif : améliorer le pilotage par les pouvoirs publics, poursuivre la réalisation des aires, assurer l'efficacité de la politique existante en matière de gestion des aires et d'accompagnement social et scolaire des gens du voyage, et répondre à la demande grandissante d'ancrage territorial.

Lire la suiteLire la suite
Gens du voyage : une proposition de loi pour « clarifier et actualiser des textes ne répondant plus aux préoccupations actuelles » (Sénat)

Comptabiliser comme logements locatifs sociaux, au sens de la loi SRU, les places en aires d'accueil, en terrains de grands passages ou en terrains familiaux et permettre aux caravanes utilisées comme résidence principale de produire les mêmes effets que le logement. Ce sont, entre autres, les objectifs de la PPL (proposition de loi) déposée, mardi 31 juillet 2012, par le sénateur Pierre Hérisson (UMP, Haute-Savoie), également président de la commission nationale consultative des gens du voyage. « Les demandes des élus et des gens du voyage montrent qu'il est nécessaire de clarifier et d'actualiser des textes ne répondant plus aux préoccupations actuelles. […] Les places dans les aires d'accueil sont encore aujourd'hui en nombre insuffisant et certaines zones géographiques sont délaissées. Ceci engendre l'installation de campements dans des lieux inadaptés, conduisant, d'une part, à des conditions de vie indécentes pour les gens du voyage et, d'autre part, à des gênes pour les riverains », est-il expliqué dans l'exposé des motifs.

Lire la suiteLire la suite
Seine-Saint-Denis : le camp de Roms du pont de Bondy évacué

« Le camp de Roms installé dans le secteur du pont de Bondy à Noisy-le-Sec et Bobigny a été évacué ce matin à partir de 6h30 en raison d'une situation de dangerosité réelle et immédiate envers les personnes et les biens », indique à AEF Habitat et Urbanisme, mardi 29 mars 2011, la préfecture de Seine-Saint-Denis. Soulignant les « risques graves, récurrents et permanents d'électrisation, d'électrocution et d'incendie consécutifs à des branchement électriques frauduleux » et rappelant les « nombreux sinistres constatés récemment, dont le dernier survenu le 14 mars 2011 sur un autre campement illicite proche, situé à Bondy, avenue Galliéni », le préfet du département, Christian Lambert, note qu'il « n'était plus possible de laisser la situation en l'état ». Il souligne en outre que « le juge administratif saisi d'un recours en référé, a conforté la décision préfectorale en faisant prévaloir que la situation d'urgence et de dangerosité pour la sécurité publique sur le territoire de ces deux communes, était suffisamment grave pour permettre l'intervention du préfet ».

Lire la suiteLire la suite
La Fondation Abbé Pierre dénonce la décision de la préfecture d'évacuer un camp de Roms à Noisy-le-Sec et Bobigny

La Fondation Abbé Pierre s'oppose, jeudi 24 mars 2011, à un arrêté du préfet de département de Seine-Saint-Denis demandant l'évacuation sous 48 heures d'un campement occupé par 270 roms dans le secteur du pont de Bondy à Noisy-le-Sec et Bobigny. Cet arrêté, daté du 16 mars 2011, a été pris « sans décision de justice préalable, suite à une plainte d'ERDF », « sans consulter les communes concernées » et « sans informer les associations qui accompagnent et soutiennent ces familles », pointe la Fondation. Elle « demande donc au préfet de Seine-Saint-Denis d'annuler son arrêté […] et de trouver des solutions dignes pour toutes les familles ; à l'État de bien vouloir répondre aux sollicitations répétées des communes et des associations afin de rechercher des réponses pour ces populations qui vivent dans une grande précarité ».

Lire la suiteLire la suite
Bordeaux : la communauté urbaine prévoit de reloger rapidement une centaine de Roms sur les 450 présents sur son territoire

Six à huit immeubles appartenant au patrimoine de la CUB (communauté urbaine de Bordeaux) devraient permettre de reloger « très rapidement » une vingtaine de familles roms, soit une centaine de personnes, sur les 450 individus recensés sur le territoire communautaire. C'est la conclusion du premier bilan des solutions de relogement à l'échelle de l'agglomération bordelaise présenté, vendredi 4 mars 2011, par Vincent Feltesse, président (PS) de la CUB, Jean Touzau, maire (PS) de Lormont, et Philippe Ellias, directeur du COS (centre d'orientation sociale). Ces immeubles - maisons, maisons relais, locaux collectifs - sont situés à Bègles, Blanquefort, Bordeaux, Eysines, Le Bouscat et Talence. « Le recensement des immeubles n'est pas achevé et un inventaire des terrains susceptibles de permettre l'installation, au coup par coup, de deux à trois chalets d'urgence maximum, est également en cours », précise la CUB.

Lire la suiteLire la suite