Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Bilan d' « Une grande école : pourquoi pas moi ? » : 500 lycéens participants et 450 tuteurs de l'Essec (10 ans du programme)

Les étudiants ayant bénéficié du programme de l'Essec « Une grande école : pourquoi pas moi ? » (PQPM), « réussissent deux fois plus les concours ou examens pour intégrer les filières dites sélectives [que les étudiants n'en ayant pas bénéficié] » (1) et ils ont « deux fois plus de chances d'obtenir un niveau de diplôme bac+5 », toutes choses égales par ailleurs. C'est ce qu'indique Chantal Dardelet, responsable du pôle « égalité des chances » de l'Essec, lors d'une conférence de presse organisée à l'occasion des dix ans du programme, vendredi 7 décembre 2012. Elle cite les résultats d'une étude évaluant l'impact du programme tant sur les tutorés que sur les tuteurs (2), réalisée par Kevin André, ingénieur de recherche Essec IES (Institut de l'innovation et de l'entrepreneuriat social) et doctorant à l'université Panthéon Sorbonne Paris-I. Plus de 500 lycéens ont participé au programme créé en 2002, et 450 étudiants ont été tuteurs. L'étude a quant à elle porté sur 324 tutorés et 417 étudiants de l'Essec.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Premières assises nationales des « cordées de la réussite » : 50 000 élèves bénéficiaires issus de plus de 1 500 établissements

« Quelque 308 cordées de la réussite ont été identifiées comme 'actives' en 2011-2012, pour 312 labellisées au 31 décembre 2011 », indique l'enquête annuelle de suivi de ce programme commandée par l'Acsé, à l'occasion des « premières assises nationales des cordées de la réussite ». Ces assises ont été organisées sur le campus Artem-Nancy les 29 et 30 novembre 2012 à l'initiative des cordées de la réussite lorraines (avec plus de 200 participants). Ce dispositif a été lancé en novembre 2008 par Valérie Pécresse, alors ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et Fadela Amara, alors secrétaire d'État en charge de la politique de la Ville. Sa montée en puissance (en termes de bénéficiaires, d'établissements, et de financements), a été examinée à travers deux bilans de l'exercice 2011-2012, l'un émanant des ministères, l'autre de l'opérateur Acsé, sur la base de méthodologies différentes (1).

Lire la suiteLire la suite
Le bilan des cordées de la réussite navigue « entre rigueur et confusion dans le pilotage » (rapport IGAENR-IGEN)

« Sans être exhaustive, cette étude donne une idée d'une réalité qui navigue entre réussites convaincantes et égarements ambigus, entre rigueur et confusion dans le pilotage », conclut le rapport « Les cordées de la réussite à l'épreuve de leur généralisation : observations, problématiques et préconisations » remis en juillet 2011 au ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, rendu public le 25 mai 2012 (1) (AEF n°214250). Le « foisonnement d'initiatives multiples » et l' « incontestable élan » des cordées de la réussite « sont actuellement bridés par un dispositif de validation et de financement soumis aux seuls critères de la politique de la ville qui entend privilégier l'action de tuteurs auprès d'élèves d'établissements implantés dans les quartiers », écrivent l'inspection générale de l'éducation nationale et l'inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche, à l'origine du document. Ils évoquent par ailleurs des « errements » (projets qui n'aboutissent pas en zones rurales, pratiques « qui sortent du cadre du dispositif ») qui « conduisent à une improvisation dommageable à l'efficacité des mesures programmées et à une gestion défaillante des deniers publics dédiés aux cordées de la réussite. »

Lire la suiteLire la suite
« Filières d'excellence » et diversité : l'association « Passeport avenir » s'ouvre aux universités

L'association « Passeport avenir » s'ouvre aux universités : c'est l'une des principales annonces qu'elle fera à Paris le jeudi 24 novembre 2011 à l'occasion de son cinquième anniversaire, parrainé par François Fillon. Elle présentera aussi les résultats d'une « étude sur les profils d'excellence », réalisée en partenariat avec Air France et la SSII Norsys. Cette association - anciennement intitulée « cercle Passeport Telecoms » - a pour objectif d' « accompagner dans leurs études des jeunes issus de milieux modestes, dès la classe de première et jusqu'à l'obtention de leur diplôme d'une grande école ou d'une filière universitaire d'excellence ». Présidée par Stéphane Richard, PDG d'Orange, elle réunit quinze entreprises, 55 grandes écoles et universités, 62 classes préparatoires, 45 lycées et trois ministères.

Lire la suiteLire la suite
6ème promotion du programme "Une grande école: Pourquoi pas moi?" à l'Essec

57 lycéens de seconde issus de lycées partenaires de Cergy-Pontoise, d'Argenteuil, de Garges-les-Gonesse ou de Sartrouville vont rejoindre le programme "Une grande école: pourquoi pas moi?". 105 lycéens de première et de terminale sont présents dans le dispositif depuis un ou deux ans et encadrés par une cinquantaine d'étudiants volontaires.

Lire la suiteLire la suite
Conférence des grandes écoles: une convention avec le ministère de l'Éducation nationale pour l'extension du dispositif "Une prépa, une grande école, pourquoi pas moi?"

Lire la suiteLire la suite
Catherine Vautrin annonce l'extension du programme "Une prépa, une grande école, pourquoi pas moi?" et la création d'un label pour les entreprises accueillant des collégiens

Lire la suiteLire la suite