Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Marisol Touraine fait du « pacte territoire-santé » annoncé dans la Vienne un « marqueur de gauche » de sa politique pour l'accès aux soins

Un « pacte Territoire-santé » décliné en douze « engagements » pour lutter contre des « déserts médicaux » qui gagnent du terrain en France est annoncé, ce jeudi 13 décembre 2012, par la ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine lors d'un déplacement en région Poitou-Charentes dans la commune de Scorbé-Clairvaux (Vienne). La ministre a choisi une région très en pointe sur le thème de l'accès aux soins et qui se veut exemplaire avec, depuis 2004, 26 maisons de santé pluriprofessionnelles créées et 19 en train de sortir de terre pour signifier que l'État, représenté en région par les ARS, entend bien accompagner et faciliter les initiatives des professionnels de santé et des collectivités territoriales. Marisol Touraine dénonce la « politique du laisser faire » des précédents gouvernements : « on a beaucoup parlé et peu agi et systématiquement échoué depuis dix ans ». Elle reproche à ses prédécesseurs d'avoir multiplié les « dispositifs ponctuels et éphémères sans s'assurer de leur mise en place ». Au contraire, elle promet de suivre personnellement les « plans d'actions » que les agences régionales de santé mettront en musique sur les territoires les plus en difficulté. Elle devait d'ailleurs présider dès son retour de la Vienne une réunion de l'ensemble des directeurs généraux d'ARS pour leur signifier leur « feuille de route ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Praticiens territoriaux de médecine générale : Marisol Touraine fixe à 55 000 euros le niveau de salaire annuel d'un généraliste débutant

« Un jeune médecin doit gagner 55 000 euros dans l'année. S'il n'arrive pas à ce plafond-là, on lui paiera la différence entre ce qu'il a gagné et 55 000 euros, ce qui lui permet d'avoir une forme d'assurance », a déclaré Marisol Touraine dimanche soir sur « M6 » dans le cadre d'une émission consacrée aux remèdes à la désertification médicale qui concernent certaines zones rurales et péri-urbaines. La ministre des Affaires sociales et de la Santé veut offrir un revenu garanti aux jeunes médecins généralistes tout juste diplômés qui postuleront pour l'un des 200 postes de « praticiens territoriaux de médecine générale » à pourvoir l'an prochain. Ces postes sont créés par le PLFSS 2013 adopté définitivement ce lundi 3 décembre par les députés. L'UFML réagit lundi 3 décembre en expliquant que « le fait d'assurer ces 4 600 euros, en laissant le tarif de la consultation à 23 euros ne résout rien à terme » à la question des déserts médicaux car elle est le résultat du « désengagement de l'État de ces zones géographiques, de l'abandon de la médecine libérale avec des rémunérations indignes qui ne reflètent plus la pratique, des obligations et des taches administratives toujours plus nombreuses, d'un vieillissement de la population médicale et donc de sa pénurie. ». Les internes de médecine générale de l'Isnar jugent au contraire cette mesure « bienvenue à cette période charnière du début de l'exercice ambulatoire, où les charges peuvent être supérieures aux revenus le temps de la création d'une patientèle. »

Lire la suiteLire la suite