Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Prévention et rapport de la police avec la population : les exemples de Montréal, Vancouver et Nantes (conférence de l'Efus)

« L'avantage de la décentralisation est d'avoir les pleins pouvoirs pour changer les choses. » C'est ce qu'indique Anie Samson, maire de l'un des 19 arrondissements de Montréal (Canada), jeudi 13 décembre 2012 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Elle s'exprimait dans le cadre d'une rencontre consacrée au rôle de la police en matière de prévention, organisée lors la conférence 2012 de l'Efus (European Forum for Urban Security). « Les maires d'arrondissement sont responsables de la sécurité dans leur secteur » et peuvent mettre en place les stratégies policières qu'ils jugent nécessaires, explique Anie Samson. Dans l'arrondissement dont elle est la maire depuis 2006, l'un des plus peuplés de Montréal, se trouve le quartier Saint-Michel, confronté à d'importants problèmes de pauvreté et d'insécurité, indique-t-elle.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le Centre international pour la prévention de la criminalité lance une enquête sur la sécurité dans les villes

Le CIPC (Centre international pour la prévention de la criminalité) lance une enquête sur la sécurité dans les villes. Le but de cette étude est de « recueillir des informations sur le rôle et les actions des autorités locales en matière de prévention de la criminalité et de sécurité au quotidien », selon le site du CNV (conseil national des villes), membre du CIPC. « Elle facilitera ainsi l'analyse comparée entre les initiatives locales via la création de la première base de données sur la sécurité dans les villes du monde entier. Elle sera aussi un outil à la disposition des décideurs politiques pour les inspirer sur les pratiques existantes afin d'améliorer la qualité de vie de leurs concitoyens », explique le CIPC.

Lire la suiteLire la suite