Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Marchés fonciers franciliens : la baisse d'activité entre 2011 et 2012 « serait de l'ordre de 10 % à 19 % selon les segments » (ORF)

L'Observatoire régional du foncier en Île-de-France remarque, dans sa deuxième note de conjoncture, publiée mardi 18 décembre 2012, que le ralentissement des marchés fonciers franciliens, envisagé dans sa première note en juin (AEF Habitat et Urbanisme n°211711) se confirme. Il s'accompagne d' « une baisse d'activité généralisée sur la plupart des marchés observés mais avec un faible effet sur les prix ». L'évolution serait de l'ordre, entre 2011 et 2012, « de -10 % à -19 % selon les segments de marchés fonciers pour la construction », précise l'ORF. Lequel enregistre « un décalage croissant entre les tendances observées sur les prix immobiliers et les prix fonciers : le prix moyen des terrains constructibles sur les neuf premiers mois de 2012 atteint son niveau le plus bas depuis 2007 (204 000 euros) alors que les prix sur les marchés immobiliers s'affichent toujours à la hausse tant sur l'ancien que sur le neuf ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 84 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi

Urbanisme et Aménagement

Aperçu de la dépêche Aperçu
Foncier : « Il faut que la mobilisation aille au-delà des seuls terrains publics et concerne également les terrains privés » (D. Figeat, ORF)
Lire la suite
Les quartiers Anru représentent un « gisement considérable » de foncier (Pierre Sallenave, Anru)

Les quartiers concernés par le PNRU sont « des quartiers où l'occupation de l'espace est peu dense », fait valoir Pierre Sallenave, directeur général de l'Anru, mercredi 5 décembre 2012, lors d'une conférence intitulée « Quartiers en rénovation urbaine : des opportunités foncières sur des territoires d'avenir », organisée par l'Agence dans le cadre du Simi (1). « Les grands ensembles des années 1970 ont un COS de 0,4 [en moyenne], contre 1,5 à 2 pour le tissu urbain autour et 5 à 7 dans Paris », illustre-t-il, considérant que ces quartiers de rénovation urbaine constituent un « gisement considérable » de foncier. Il reste à « savoir si on trouve des gens qui ont envie d'[y] venir » et « savoir comment on fait en sorte qu'ils [y] restent. » « Avant la rénovation urbaine, la réponse [à ces questions] est clairement non », assure-t-il.

Lire la suiteLire la suite
Grand Paris : « Lorsque l'on achète du foncier agricole pour une autre utilisation, il doit être cher » (FDSEA Seine-et-Marne)

« Il faut une fiscalité au bénéfice des agriculteurs, c'est le seul outil qui limitera la consommation de l'espace agricole. » C'est ce qu'estime Christophe de Ruycke, président de la FDSEA (fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles) de Seine-et-Marne, au cours de l'atelier « Quel avenir pour les terres agricoles franciliennes » lors de la journée d'échanges « le Grand Paris, quels enjeux au delà des transports ? » co-organisée par les rédactions AEF Habitat et Urbanisme et AEF Développement durable, lundi 12 novembre 2012. « Lorsque l'on achète du foncier agricole pour une autre utilisation, il doit être cher, détaille-t-il. Nous sommes aujourd'hui autour de 10/20 euros par mètre carré. Nous pourrions appliquer un tarif autour de 500 euros par mètre carré. […] La taxation et la multiplication des fonds de développement est nécessaire pour limiter le front urbain. »

Lire la suiteLire la suite
Il faut « dépasser les présupposés sur la rareté foncière et les fantasmes sur les terrains mutables » (cahiers de l'IAU Île-de-France)

« Il est temps de dépasser les présupposés sur la rareté foncière et les fantasmes sur les terrains mutables, nourris en partie par une mauvaise connaissance, pour s'interroger sur les blocages qui entravent le processus complexe de fabrication de foncier constructible. » C'est ce que recommandent les auteurs (1) du n°163 des « Cahiers » de l'IAU Île-de-France, mis en ligne vendredi 8 novembre 2012 et intitulé « Fonciers en partage » (2). Ils estiment que « derrière la question récurrente de la pénurie de foncier, ce n'est pas la quantité de terrains disponibles qui pose question, mais bien la fabrication d'un foncier qui accueille à des prix abordables les logements, les activités et les équipements qui font la ville ». Si « des pistes d'action existent », telles que la démarche Bimby (AEF Habitat et Urbanisme n°206657) ou une « meilleure mobilisation du foncier public » (AEF Habitat et Urbanisme n°207311), il ne faut « surtout pas » oublier que « pour construire 70 000 logements par an et soutenir l'attractivité francilienne, il faut aussi savoir réintervenir sur la structure même du foncier ».

Lire la suiteLire la suite
Île-de-France : l'ORF appelle à « accélérer la mobilisation du foncier pour accroître la production de logements »

« Accélérer la mobilisation du foncier pour accroître la production de logements et limiter la consommation d'espaces », « maîtriser et capter la rente foncière » et « réorganiser la gouvernance » : telles sont les trois types « d'actions foncières à mettre en oeuvre pour répondre aux enjeux de l'aménagement francilien » selon l'ORF. L'observatoire publie en effet mardi 25 septembre 2012 vingt propositions « en faveur d'une politique foncière » régionale alors même que le projet de loi « relatif à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social » est actuellement discuté à l'Assemblée nationale (AEF Habitat et Urbanisme n°206062) et que le Sdrif est en cours de révision (AEF Habitat et Urbanisme n°226991). « Loin d'être des vœux pieux », ces propositions « relèvent de différents niveaux d'intervention », précise-t-il, « aussi bien à l'échelle locale que régionale, sur le plan réglementaire autant que législatif ».

Lire la suiteLire la suite
« Les premiers mois 2012 laissent pressentir un ralentissement des marchés fonciers franciliens » (première note de conjoncture de l'ORF)

L'Observatoire régional du foncier en Île-de-France indique, dans sa première note de conjoncture semestrielle, présentée mardi 27 juin 2012, que « les premiers mois 2012 laissent pressentir un ralentissement des marchés fonciers franciliens », « probablement en raison de la fin annoncée des incitations fiscales », et ce alors que les marchés de terrains, toutes natures confondues, avaient amorcé, en 2010 et 2011, une légère reprise de leur activité. L'ORF constate que « les conséquences sur les prix diffèrent selon les segments de marché » : la note détaille et met en commun les données fournies par les différents professionnels du foncier, « dans le but d'une analyse partagée ». Il s'agit avec ce document d'« entreprendre un travail plus systématique d'observation de la situation foncière en Île-de-France », explique Dominique Figeat, président de l'ORF, à l'occasion de la présentation. « Les marchés fonciers sont très sectorisés, et très variables d'un point de vue géographique », poursuit-il.

Lire la suiteLire la suite