Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°199606

Les écarts de pension entre hommes et femmes pour une carrière au régime général passeraient de 33 % en 2009 à 24 % en 2029 (Cnav)

Selon les projections de la Cnav, exposées dans le dernier numéro de la revue « retraite et société » (n°63, août 2012), le montant des retraites du régime général versées aux femmes devrait continuer d'être inférieur de 24 % à celui des pensions versées aux hommes en 2029 (contre un écart de 33 % aujourd'hui). Jusqu'à présent, ces inégalités tenaient à la fois aux écarts de rémunérations et à la durée de cotisations validée par les salariés féminins. D'ici à 2029, ce facteur pèsera beaucoup moins et les écarts de pensions tiendront presqu'exclusivement aux écarts de rémunérations au cours de la carrière. L'étude se focalise sur le sort des assurés ayant une pension normale (hors liquidations au titre de l'invalidité ou de l'inaptitude) uniquement salariés du secteur privé tout au long de leur carrière (les monopensionnés). L'étude ne prend pas non plus en compte les retraites complémentaires.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 87 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Retraite : le COR se penche sur les dispositifs de solidarité dans la perspective de l'état des lieux du système prévu en janvier 2013

Quels sont les dispositifs de solidarité « explicites » dans le système de retraite, peut-on les faire évoluer et comment ? C'est l'une des questions qu'aborde ce mercredi 24 octobre 2012 le Conseil d'orientation des retraites dans le cadre de sa préparation du rapport qu'il doit rendre en janvier 2013 dressant un état des lieux du système de retraite. En septembre, le COR s'était déjà penché sur les dispositifs « implicites » de redistribution à l'intérieur du système de retraite, autrement dit les dispositifs qui avantagent telle ou telle catégorie d'assurés en vertu des différentes règles d'acquisition de droits et de calcul des pensions. Le conseil aborde aujourd'hui les quatre principaux dispositifs explicites de solidarité : les périodes assimilées ou points gratuits (qui représentent environ 13,5 milliards d'euros au titre du régime général et des régimes complémentaires), les droits familiaux (qui représentaient environ 15,3 milliards d'euros en 2006), les minima de pension (5,4 milliards d'euros en 2009 au titre du régime général) et les possibilités de retraite anticipée à taux plein.

Lire la suiteLire la suite
L'Insee confirme le caractère « nettement redistributif » du système de retraite français, notamment pour les femmes

« Le système de retraite français joue un rôle redistributif important » en atténuant les disparités de salaires perçus au cours de la carrière et cette redistribution bénéficie davantage aux femmes notamment grâce aux MDA (majorations de durée d'assurance) et aux minima de pension. Cet effet redistributif plus marqué en faveur des femmes devrait toutefois s'atténuer à l'avenir de manière « mécanique » avec l'amélioration des carrières féminines, diminuant l'impact de certains dispositifs de redistribution (notamment les minima de pension). C'est ce que conclut l'Insee dans la dernière édition (2012) de son bilan sur l'économie française publié mercredi 20 juin 2012. Toutefois, il s'agit là d'une appréciation globale car si la plupart du temps cette atténuation des disparités « passe essentiellement par un relèvement des retraites dont le montant est le plus faible », certains dispositifs bénéficient également à des retraites plus élevées. Par ailleurs, cette étude ne s'intéresse qu'au niveau des pensions « en coupe » sans aborder la question des disparités d'espérance de vie à la retraite.

Lire la suiteLire la suite
Report de l'âge du taux plein : « s'il n'y a pas d'aménagement pour les femmes, je ne voterai pas ce texte » (M-J Zimmermann, députée UMP)

« Je n'ai pas le droit de lâcher ce combat [en faveur de l'aménagement, pour les femmes, du recul de l'âge du taux plein de 65 ans à 67 ans]. S'il n'y a pas d'aménagement pour le stock, je suis en capacité de ne pas voter ce texte », déclare, ce mercredi 22 septembre 2010, la députée Marie-Jo Zimmermann (UMP, Moselle), présidente de la délégation de l'Assemblée nationale aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes. Elle s'exprimait dans le cadre du premier « mercredi de la Halde », une demi-journée de débats et de réflexion sur les enjeux liés à la lutte contre les discriminations et à la promotion de l'égalité et que la Haute autorité compte renouveler tous les mois. Cette première édition était consacrée au thème suivant : « Femmes, discriminées dans le travail, discriminées à la retraite », en plein débat sur le projet de loi portant réforme des retraites, dont l'examen par le Sénat en séance publique débutera le 5 octobre 2010. Marie-Jo Zimmermann est notamment l'auteure d'un amendement rejeté lors de l'examen du projet de loi à l'Assemblée nationale et qui visait à maintenir à 65 ans (au lieu de 67 ans) l'âge du taux plein pour les assurés nés à compter du 1er janvier 1956, partant du constat que « les personnes contraintes d'attendre 65 ans sont par hypothèses celles qui ont eu les carrières les plus hachées et les plus précaires » et sont en majorité des femmes.

Lire la suiteLire la suite