Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Université de site à Bordeaux : les instituts se retirent du projet de fusion. Bordeaux-I, Bordeaux-Segalen et Bordeaux-IV continuent.

L'IPB (Institut polytechnique de Bordeaux) et Sciences Po Bordeaux se retirent du processus de fusion engagé depuis deux ans pour construire une université de site à Bordeaux, qui aurait dû rassembler à l'horizon 2014 trois des quatre universités bordelaises et ces deux instituts. Leurs conseils d'administration ont rejeté, les 19 et 21 décembre 2012, l'ébauche de statuts proposée pour cette nouvelle université de Bordeaux, estimant que leur autonomie administrative et financière n'y était pas suffisamment garantie. En revanche, les CA des universités Bordeaux-I, Bordeaux-Segalen et Bordeaux-IV se sont prononcés en faveur de la poursuite de la construction de la NUB (Nouvelle université de Bordeaux). « On peut regretter de partir à trois et non à cinq mais cela ne déstabilise pas le projet », assure Alain Boudou, le président du PRES bordelais, à AEF, vendredi 21 décembre. « La dynamique de construction d'une grande université pluridisciplinaire à Bordeaux demeure et va s'amplifier. Nous allons mettre en place le premier étage de la fusée, en espérant que la future loi proposera des modalités assez dérogatoires pour que les instituts reviennent dans la NUB ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
DÉCRYPTAGE. À Bordeaux, les premiers désaccords sur la construction de la nouvelle université unique apparaissent

Le conseil d'administration de l'IPB (Institut polytechnique de Bordeaux) a rejeté le 9 décembre 2011 la note d'étape sur la construction de la NUB (nouvelle université de Bordeaux), futur établissement qui doit regrouper à l'horizon 2014 trois des quatre universités bordelaises (1), l'IPB (2) et Sciences Po Bordeaux. Ce document était soumis au vote des CA de chacun des cinq établissements engagés dans ce processus et au vote de leurs comités techniques, au sein desquels sont représentés les personnels. À ce jour, tous les comités techniques ont rejeté ce texte à l'unanimité, à l'exception de celui de l'IEP, qui s'est abstenu. Tous les CA se sont également prononcés mais pas de la même façon, certains présidents et directeurs soumettant la note d'étape dans son intégralité, d'autres préférant proposer au vote un simple texte de quitus pour la poursuite du chantier de la NUB, après l'avis négatif exprimé en comité technique.

Lire la suiteLire la suite