Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Surpopulation carcérale : le député Dominique Raimbourg préconise d'utiliser davantage les aménagements de peine

« Je préconise deux types de libération conditionnelle : une libération à mi-peine, sur proposition du Jap, comme aujourd'hui. Mais également une libération conditionnelle examinée d'office, aux deux tiers de la peine, qui serait accordée automatiquement sauf avis contraire du Jap », explique à AEF Sécurité Dominique Raimbourg. Le député socialiste de Loire-Atlantique préside la mission d'information sur les moyens de lutte contre la surpopulation carcérale (AEF Sécurité globale n°209534). Les auditions de la mission ont commencé jeudi 13 septembre 2012. Il explique que « la surpopulation carcérale est en moyenne de 117 % ». « Mais c'est une moyenne qui n'a pas de sens : les maisons d'arrêt connaissent une surpopulation moyenne de 137 % », ajoute-t-il. « Je recommande que dès qu'une personne entre en détention, si l'établissement est en surnombre, celle qui est la plus proche de la sortie sorte dans un délai de deux mois, dans le cadre d'un aménagement de sa peine », explique le député, ajoutant qu'il faut « diminuer la charge de travail des tribunaux ». « Les aménagements de peine peuvent être prononcés dès le jugement correctionnel. Mais le tribunal ne le fait pas car il n'a pas assez de renseignements sur la situation de l'homme ou de la femme qu'il juge. »

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi