Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

« Les dérives observées au sein de la police sont révélatrices d'un corps qui manque de repères » (général Christian Brachet, Le Trèfle)

« Les dérives récurrentes observées au sein de la police nationale ces derniers mois sont révélatrices d'un corps qui manque de repères et souffre d'un encadrement qui n'a pas les moyens de faire appliquer des règles d'éthique et de discipline. » C'est ce qu'affirme le général Christian Brachet, ancien commandant de la région de gendarmerie Île-de-France aujourd'hui président du Trèfle, société d'entraide des élèves et anciens élèves de l'École des officiers de la gendarmerie nationale. Dans une interview accordée à AEF Sécurité globale, il estime que le futur code de déontologie commun à la police et à la gendarmerie constitue « un nivellement par le bas » pour les gendarmes. Interrogé sur les redéploiements police-gendarmerie, il affirme qu'il n'est « pas incongru que des départements passent entièrement sous la responsabilité de la gendarmerie, c'est déjà le cas pour la police dans ceux de la petite couronne parisienne et c'est légitime ». Il indique par ailleurs que la nomination d'un préfet à la tête de la direction générale de la gendarmerie nationale « serait perçue comme une rupture ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi