Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

« Le projet de créer une 'université de technologie de France' est trop ambitieux. Cela va trop vite » (Pascal Brochet, UTBM)

« Notre statut d'université de technologie nous a permis d'anticiper beaucoup des changements qui s'annoncent » : c'est ce que souligne Pascal Brochet, le directeur de l'UTBM (université de technologie de Belfort-Montbéliard), dans un entretien accordé à AEF où il évoque la future loi sur la gouvernance des universités. Les UT disposent en effet d'un conseil d'administration composé pour moitié de personnalités extérieures : « Dans ce mode d'organisation, le lobbying exercé par les enseignants-chercheurs joue moins qu'ailleurs », dit-il notamment. Concernant le projet d'université de technologie de France, porté par son prédécesseur Christian Lerminiaux, il le juge « trop ambitieux » et privilégie la mutualisation des forces dans le cadre de la nouvelle association baptisée « Groupe des UT », et dont la première assemblée générale se tient en janvier 2013. Pascal Brochet revient enfin sur les partenariats développés par l'UTBM dans le cadre du PRES Bourgogne Franche-Comté, où il se positionne davantage en « observateur » qu'en « acteur ». Le directeur de l'UTBM rejette en particulier l'idée d'Alain Bonnin, président de l'université de Bourgogne, visant à créer un diplôme d'ingénieur commun entre son université, l'UTBM et l'université de Franche-Comté.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
UTT : Christian Lerminiaux veut construire « une grande université de technologie autour de l'ingénierie dans le Grand-Est »
Lire la suite
UTBM : le CA propose au ministère la nomination de Pascal Brochet au poste de directeur, pour succéder à Christian Lerminiaux

Le conseil d'administration de l'UTBM (université de technologie de Belfort-Montbéliard), réuni vendredi 22 juillet 2011, propose au ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche la nomination de Pascal Brochet, dès le 1er septembre, à la fonction de directeur de l'université. Il y succéderait à Christian Lerminiaux, démissionnaire (AEF n°241071). Il est auditionné le 22 juillet en même temps que deux autres candidats : Emmanuel Caillaud, professeur des universités de première classe, vice-président délégué à la formation tout au long de la vie de l'université de Strasbourg, et Bertrand Mercier, ingénieur polytechnicien, directeur délégué aux activités nucléaires au CEA Saclay. Leur audition résulte d'une présélection opérée le 20 mai 2011 parmi dix candidats.

Lire la suiteLire la suite
UTBM : Christian Lerminiaux démissionne de sa fonction d'administrateur provisoire « pour provoquer un électrochoc »

Christian Lerminiaux, directeur de l'UTT (université de technologie de Troyes) et président de la Cdefi (AEF n°241539 ), renonce à sa fonction d'administrateur provisoire de l'UTBM (université de technologie de Belfort-Montbéliard), annonce-t-il au personnel et aux étudiants des deux établissements, jeudi 12 mai 2011. Il occupait ce poste depuis septembre 2010 (AEF n°259698), avec l'objectif de réunir l'UTT et l'UTBM au sein d'un grand établissement unique d'ici au 1er janvier 2012 (AEF n°253381). « Les conditions ne semblent pas réunies aujourd'hui pour créer ce grand établissement à un horizon rapproché », commente Christian Lerminiaux pour expliquer son départ. Sa démission, qui prend effet immédiatement, sera suivie dans les jours qui viennent de la nomination, par le recteur de l'académie de Besançon, d'une personne qui assurera l'intérim.

Lire la suiteLire la suite