Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Mobilisation pour le logement : le Conseil constitutionnel valide l'ensemble du texte

Le Conseil constitutionnel, dans sa décision n°2012-660 DC du 17 janvier 2013, valide l'ensemble de la loi « relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social », pour lequel il avait été saisi pour « contrôle de constitutionnalité des normes » par au moins 60 députés, le 19 décembre dernier (AEF Habitat et Urbanisme n°199477). En l'occurrence, le Conseil déclare conformes à la Constitution les dispositions contestées de l'article 3 et les articles 10, 14 ,15 et 16. Pour mémoire, la première version du projet de loi avait été censurée dans son ensemble, pour non-respect de la procédure législative, en octobre dernier (AEF Habitat et Urbanisme n°203705).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Mobilisation pour le logement : les sénateurs adoptent définitivement et sans modification le projet de loi

Les sénateurs ont adopté définitivement et sans modification, mardi 18 décembre 2012 en séance publique, le projet de loi « relatif à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social », par 177 voix pour et 137 voix contre (1). Le 28 novembre dernier, la commission des affaires économiques avait déjà voté en faveur du texte (AEF Habitat et Urbanisme n°201206), dans sa version adoptée par l'Assemblée nationale (AEF Habitat et Urbanisme n°201343). Le projet de loi, représenté par la ministre de l'Égalité des territoires et du Logement après la censure de la première mouture par le Conseil constitutionnel (AEF Habitat et Urbanisme n°203705), est donc finalement adopté sans qu'aucune modification n'y soit apportée par les parlementaires (AEF Habitat et Urbanisme n°202315).

Lire la suiteLire la suite
Mobilisation pour le logement : les sénateurs adoptent en commission le texte sans modification

Les sénateurs de la commission des affaires économiques, réunis mercredi 28 novembre 2012 pour examiner le projet de loi « relatif à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social », n'ont adopté aucun des 29 amendements déposés, émanant principalement du groupe UDI-UC, et ont donc voté le texte sans modification. Ce dernier avait été adopté la veille par les députés (AEF Habitat et Urbanisme n°201343), sans qu'aucun changement ne soit apporté à la version proposée par la ministre de l'Égalité des territoires et du Logement (AEF Habitat et Urbanisme n°202315).

Lire la suiteLire la suite
Mobilisation pour le logement : les députés n'adoptent aucun amendement, vote du texte prévu le 27 novembre

Aucun des 147 amendements déposés sur le projet de loi « relatif à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social », n'a été adopté, confirme à AEF Habitat et Urbanisme, mercredi 21 novembre 2012, Audrey Linkenheld, rapporteure (SRC, Nord) de la commission des affaires économiques sur le texte (AEF Habitat et Urbanisme n°201863). Les 32 articles du projet de loi ont donc été adoptés en l'état par les députés en séance publique, mardi dans la soirée. Les explications de vote, ainsi que le vote par scrutin public sur l'ensemble du texte, auront lieu mardi 27 novembre, après les questions au gouvernement. Le jour même le projet de loi devrait être examiné en commission des affaires économiques au Sénat, avant débat en séance publique le 18 décembre.

Lire la suiteLire la suite