Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°197608

Plan pluriannuel contre la pauvreté : les principales mesures annoncées à l'issue du comité interministériel

Réduire les inégalités et prévenir les ruptures, venir en aide et accompagner vers l'insertion et coordonner l'action sociale et valoriser ses acteurs, sont les trois axes de réforme du Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale adopté lundi 21 janvier lors du Comité interministériel de lutte contre les exclusions. Le Plan, issu d'un travail de concertation avec les acteurs des politiques de solidarité, à savoir les services de l'État, les collectivités territoriales, les associations, les partenaires sociaux, les chercheurs et experts, rappelle qu' « après un recul de 1,3 point entre 1997 et 2002, la part des personnes en situation de pauvreté est repartie à la hausse ensuite, et en particulier depuis 2006, pour atteindre 14,1 % en 2010, soit une progression de 1,2 point en 8 ans ». Pour enrayer cette hausse, ce plan « pluriannuel complet, réaliste et ambitieux », selon les termes du Premier ministre, propose un certain nombre de mesures dont le montant est estimé à 2,5 milliards d'euros à l'horizon 2017. Parmi elles, figurent l'engagement d'un rattrapage du niveau du RSA socle de 10 % en sus de l'inflation, d'ici 2017, après une première revalorisation de 2 % en septembre 2013 et une hausse simultanée, en septembre 2013, du plafond de la CMU complémentaire, de façon à faire entrer 750 000 personnes de plus dans ce dispositif et celui qui l'accompagne, l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Conférence pauvreté : la Fnars interpelle le gouvernement quant aux orientations préfigurant le plan quinquennal et formule des propositions

La Fnars a envoyé le 2 janvier 2013 une série de courriers aux Premier ministre et à quatre autres membres du gouvernement (1) faisant état de ses attentes et propositions à l'issue de la Conférence nationale de lutte contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale qui s'est tenue les 10 et 11 décembre 2012 au Conseil économique, social et environnemental à Paris. À quelques jours de l'adoption d'un plan pluriannuel contre la pauvreté par le comité interministériel de lutte contre l'exclusion le 21 janvier prochain, la Fnars revient de manière critique sur les orientations du gouvernement préfigurant ce plan quinquennal. Dans son courrier à Jean-Marc Ayrault (2), le président de la Fnars, Louis Gallois, « se félicite des dynamiques créées par cette conférence et soutient [sa] volonté de refonder les politiques de solidarité à travers une véritable politique publique interministérielle privilégiant l'accès à des droits universels plutôt que l'empilement de dispositifs spécifiques pour les plus pauvres ». Et attend dans le même temps « des déclinaisons concrètes de cette stratégie sur les territoires ».

Lire la suiteLire la suite
Conférence pauvreté : la CFDT, l'Unsa et la CGT saluent des avancées et espèrent que le plan pluriannuel sera à la hauteur des attentes

Les organisations syndicales CFDT, Unsa et CGT se disent globalement satisfaites à l'issue de la conférence nationale sur la pauvreté et pour l'inclusion sociale organisée les 10 et 11 décembre 2012 au conseil économique social et environnemental. Toutefois, elles se montreront vigilantes quant à la mise en oeuvre du plan pluriannuel qui sera dévoilé le 22 janvier 2013.

Lire la suiteLire la suite
Conférence pauvreté : le Premier ministre annonce une revalorisation du RSA et l'extension de la CMU-C à 500 000 bénéficiaires de plus

Revalorisation sur cinq ans du RSA (revenu de solidarité activité) « socle », réforme du RSA « activité » et de la PPE (prime pour l'emploi) au premier semestre 2013, création d'une « garantie jeunes » pour 100 000 jeunes en grande difficulté d'insertion, accompagnement renforcé pour les actifs précaires, création de 8 000 places d'hébergement d'urgence et extension de la CMU complémentaire à 500 000 bénéficiaires supplémentaires. Telles sont les principales réformes annoncées par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, en conclusion de la conférence nationale de lutte contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale organisée au palais d'Iéna, siège du Conseil économique, social et environnemental, les 10 et 11 décembre 2012. Dans un contexte budgétaire contraint et alors que les perspectives économiques s'annoncent difficiles en 2013, le Premier ministre affirme que le gouvernement « s'inspirera » des recommandations formulées par les sept ateliers préparatoires à la conférence (1) pour bâtir le plan interministériel et pluriannuel de lutte contre la pauvreté qui sera adopté par un comité interministériel de lutte contre l'exclusion le 22 janvier 2013.

Lire la suiteLire la suite
Conférence pauvreté : « 14 % de pauvres dans notre pays. Ce chiffre constitue une gifle pour nous tous » (Marisol Touraine)

« 14 % de pauvres dans notre pays. Ce chiffre à lui seul constitue une gifle pour nous tous et justifie que nous soyons ici, aujourd'hui rassemblés. Car derrière ces chiffres et les statistiques ce sont des réalités concrètes qu'il nous faut affronter, des histoires de vie qu'il nous faut regarder. 8,6 millions de personnes vivent avec moins de 964 euros par mois, un Français sur cinq déclare avoir renoncé aux soins pour des raisons financières, il y a 3,5 millions de mal-logés en France, 150 000 personnes qui vivent dans la rue ou dans des structures d'hébergement et 800 personnes ont recours à l'aide alimentaire faute de pouvoir simplement se nourrir », martèle Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé dans son discours d'ouverture de la Conférence nationale de lutte contre l'exclusion et pour l'inclusion sociale organisée les 10 et 11 décembre 2012 à Paris au Cese (Conseil économique, social et environnemental). « La pauvreté n'est pas une fatalité. La qualité des propositions suggérées dans les rapports, l'énergie déployée ces dernières semaines, me rendent optimistes et confortent ma conviction : la pauvreté n'est pas une fatalité, et cette conférence sera la conférence des solutions », ajoute Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée en charge des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion.

Lire la suiteLire la suite