Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Progression moindre du patrimoine des ménages en 2011 sous l'effet d'un ralentissement sur les terrains bâtis (Insee)

« Le patrimoine économique des ménages est constitué [en 2011] à 74 % d'actifs non financiers, immobiliers pour l'essentiel (70 %) », observe l'Insee, dans sa note « Insee Première », publiée mardi 22 janvier 2013. Les ménages sont donc les premiers affectés par la décélération des prix des terrains : « Le patrimoine en terrains bâtis (3 524 milliards d'euros), principalement à l'origine de la forte hausse du patrimoine des ménages en 2010, est en effet moins dynamique en 2011 (+ 3,4 % après + 14,3 %). » L'Insee précise que « ce ralentissement l'emporte sur l'accélération de leur patrimoine en logements (+ 9,2 % après + 4,5 %, avec un encours de 3 563 milliards d'euros fin 2011), qui tient à la forte hausse de l'indice du coût de la construction ». Au total, le patrimoine non financier s'accroît de 6 % en 2011 après + 8,9 % en 2010.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
10 % des ménages français détiennent 38 % du patrimoine immobilier (Insee)

« Les 10 % des ménages les mieux dotés » en patrimoine brut (1) possèdent, début 2010, 38 % du patrimoine immobilier français , indique l'Insee dans l'édition 2012 de sa publication « Revenus et Patrimoine des ménages », parue mercredi 4 juillet 2012. Une analyse plus fine des écarts de patrimoine révèle en outre que les 1 % des ménages les mieux dotés possèdent à eux seuls 17 % du patrimoine immobilier en 2010, tandis que les 10 % des « moins bien dotés » sont « très endettés », « principalement pour des motifs privés autres qu'immobilier » du type « achat d'une voiture ou de biens d'équipement, via des crédits à la consommation ».

Lire la suiteLire la suite