Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Artificialisation des sols : le rapporteur général des finances de l'Assemblée nationale « croit » en l'instauration d'une taxe

« Je voudrais défendre une idée en laquelle je crois : l'instauration d'une taxe sur l'artificialisation des sols », déclare Christian Eckert, rapporteur général des finances de l'Assemblée nationale, à l'occasion d'un débat en séance publique consacré au sujet demandé par le groupe écologiste, jeudi 24 janvier 2013. « L'assiette d'une telle taxe, dont il faudra définir précisément les contours, présente un intérêt assez évident, non pas tant en termes de rendement – ce point devra être travaillé – que parce qu'elle se situe à la croisée de beaucoup de questions environnementales : l'étalement urbain, les transports, la consommation d'espaces naturels parfois sensibles. Pour ce type d'actions plus diffuses et parfois plus difficiles à sectorialiser, il me semble qu'une fiscalité sur l'artificialisation des sols serait pertinente », explique le député PS de Meurthe-et-Moselle.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Lutte contre l'artificialisation des sols : Cécile Duflot souligne le rôle « déterminant » des parcs naturels régionaux

La ministre de l'Égalité des territoires et du Logement, Cécile Duflot, souligne le rôle « déterminant » des PNR (parcs naturels régionaux) auprès des communes, dans l'atteinte de l'objectif de « zéro artificialisation nette » des terres d'ici 2025, lors du congrès annuel des parcs régionaux de France, vendredi 12 octobre 2012 à Aups (Var). Cet objectif a été annoncé lors de la conférence environnementale des 14 et 15 septembre derniers (AEF Habitat et Urbanisme n°206830). La France compte 48 de ces territoires « à dominante rurale, dont les paysages, les milieux naturels et le patrimoine culturel sont de grande qualité, mais dont l'équilibre est fragile », selon la fédération des PNR. Leur création a été amorcée en 1967 à l'initiative de la Datar (alors délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale, désormais délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale), avant d'être formalisée par une loi en 1983.

Lire la suiteLire la suite