Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

PRES de Lyon : « Les communautés d'universités nous permettront d'aller plus loin dans l'intégration » (M. Lussault et K. Bouabdallah)

« L'important est aujourd'hui de savoir ce que les universités proposent pour le site : c'est la clé de son évolution. Il existe de formidables acquis après ces cinq années de travail en commun, maintenant il faut approfondir la politique de site, il n'y a plus d'échappatoire possible », affirme Michel Lussault, ancien président de l'Université de Lyon (de novembre 2008 au 14 janvier 2013), dans un entretien à AEF le 29 janvier 2013. « Les communautés d'universités annoncées dans le projet de loi nous permettront d'avoir un outil pour aller plus loin dans l'intégration », ajoute le président de l'université Jean-Monnet de Saint-Étienne, Khaled Bouabdallah, désormais administrateur provisoire du PRES (AEF n°198093). « J'espère qu'on ne videra pas la loi de sa substance en matière de politique de site », ajoute Michel Lussault, qui souhaite de « réels pouvoirs décisionnaires » pour les futurs groupements d'établissements. Outre la réorganisation du site de Lyon St-Étienne et le projet de loi pour l'ESR, Michel Lussault et Khaled Bouabdallah s'expriment dans cet entretien sur la représentativité des universités au sein du PRES, ainsi que sur la place des établissements dans la société de réalisation immobilière qui doit être créée avec la CDC pour le campus de LyonTech-La Doua.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi

Recherche et Innovation

Aperçu de la dépêche Aperçu
Satt lyonnaise : « Notre projet est mûr » et l'attente de la labellisation « commence à nous coûter très cher » (PRES Université de Lyon)
Lire la suite
CONFIDENTIEL. Projet de loi ESR : les dispositions sur les regroupements d'établissements et les politiques de site (version du 15 janvier)

« Sur un territoire donné, qui peut être académique ou inter académique, les établissements publics d'enseignement supérieur et les organismes de recherche partenaires de ces établissements, organisent de manière coordonnée leur politique de formation, de vie étudiante, de recherche, de transfert des résultats de la recherche, de gestion des ressources humaines, de développement de l'enseignement numérique et leurs relations internationales. » Telle est la rédaction d'un article sur « la coopération et les regroupements d'établissements » figurant dans une version de travail datée du 15 janvier 2013 du projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche, qu'AEF s'est procurée (1). Des évolutions devraient intervenir après deux réunions interministérielles sur ce sujet – les 18 et 25 janvier – et les concertations bilatérales avec les organisations syndicales qui débuteront le 22 janvier.

Lire la suiteLire la suite

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
PRES Université de Lyon : Michel Lussault quitte la présidence. Khaled Bouabdallah nommé administrateur provisoire
Lire la suite
Le rapport Le Déaut veut rendre possible l'association des collectivités au contrat de site et aller vers un rééquilibrage territorial de l'ESR

« Dans la logique des regroupements d'établissements en cours, et afin de mieux organiser la carte des formations et la stratégie de recherche au niveau des territoires, je propose de passer progressivement de la formule des contrats d'établissement à celle du contrat de site, étant entendu que le site peut recouvrir le territoire d'une région, mais aussi, en fonction des spécificités locales, un espace plus restreint (infrarégional) ou au contraire plus large (interrégional). » C'est ce qu'écrit Jean-Yves Le Déaut dans son rapport « Refonder l'université, dynamiser la recherche », remis lundi 14 janvier 2013 au Premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui lui avait confié la mission, en août dernier, de tirer les conclusions législatives des assises de l'enseignement supérieur et de la recherche (AEF n°208800). Le député PS de Meurthe-et-Moselle reconnaît que le principe d'un contrat tripartite (État / collectivités territoriales, avec la région en « chef de file » / établissements), auquel il est lui-même favorable, « suscite de fortes réticences », notamment de la CPU et de certains syndicats (AEF n°201307), et formule donc une solution intermédiaire.

Lire la suiteLire la suite
Le rapport Le Déaut propose de remplacer les PRES par des « communautés d'universités »

La reconfiguration des établissements au niveau des territoires est une évolution « nécessaire pour répondre à la fragmentation excessive du paysage universitaire français et au besoin de coopération entre ses différents acteurs. Toutefois, il n'existe pas aujourd'hui de cadre juridique qui soit adapté à une logique de regroupements », estime le député SRC Jean-Yves Le Déaut dans son rapport intitulé « Refonder l'université, dynamiser la recherche », remis lundi 14 janvier 2013 au Premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui lui avait confié la mission, en août dernier, de tirer les conclusions législatives des assises de l'enseignement supérieur et de la recherche (AEF n°208800). Le député « propose une réponse juridique à cette question complexe » grâce à une « gamme d'outils adaptée, au sein desquels figurent les 'communautés d'universités', inspirées des regroupements d'agglomérations ». Ces communautés d'universités remplaceraient les PRES (ainsi que les EPCS) qui, selon le député, « ont été utiles en tant que véhicules temporaires » mais qui « ne doivent pas être pérennisés », car « ce ne sont pas de véritables établissements publics d'enseignement supérieur » et qu'ils « ne sont pas assez démocratiques ». Ces communautés d'universités doivent constituer « un nouveau statut », qui « couvre la diversité des situations », que ce soit « des possibilités de regroupements » ou des « coopérations différentes » : « Il faut prévoir un continuum entre les établissements qui veulent seulement coopérer sans perdre leur personnalité morale et leur identité, et celui des établissements qui acceptent de se regrouper au sein d'une nouvelle université ou d'une université déjà constituée en perdant leur personnalité morale », écrit-il.

Lire la suiteLire la suite