Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Ademe : Matignon propose Bruno Léchevin comme PDG. Les objectifs de l'agence pour 2013

« Le gouvernement proposera au président de la République de nommer Bruno Léchevin en tant que futur président-directeur général de l'Ademe, dans le respect de la procédure prévue à l'article 13 de la Constitution, et notamment sous réserve de l'avis des commissions du Parlement compétentes », indique Matignon, samedi 2 février 2013. Pour mémoire, le mandat de François Loos comme président a pris fin le 31 janvier 2013 (AEF Habitat et Urbanisme n°197863), tandis que le directeur général délégué Xavier Lefort est parti en décembre 2012.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Débat sur la transition énergétique : l'Ademe présente sa « contribution » avec des scénarios énergétiques pour 2030 et 2050

Le gain en matière de réduction de la consommation d'énergie et des émissions de gaz à effet de serre sera obtenu essentiellement sur le résidentiel jusqu'en 2030, puis sur les transports de 2030 à 2050, estime l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), lors d'une rencontre avec quelques journalistes, mardi 6 novembre 2012. Elle présente les résultats de travaux de prospective qu'elle mène depuis avril et qui consistent à établir un scénario de consommation énergétique 2030 fondé sur des hypothèses « volontaristes », et un scénario 2050 « normatif » qui permette d'atteindre le facteur quatre (division par quatre des émissions de gaz à effet de serre). Ces scénarios pourront être mis à profit lors du débat national sur la transition énergétique que doit lancer la ministre de l'Énergie Delphine Batho vers le 20 novembre. « Nous nous sommes intéressés à la consommation, parce que c'est sur ce sujet que nous sommes pertinents. Le débat sur l'énergie ne doit pas se résumer à la part que devra avoir le nucléaire à l'avenir », déclare le président de l'agence, François Loos.

Lire la suiteLire la suite
L'Ademe propose une approche chiffrée de la « valeur verte » des logements

Les estimations de valeurs vertes probables pour les logements neufs se situent autour de 100 euros par mètre carré de Shon en maison individuelle et de 60 euros par mètre carré de Shon en logement collectif neuf (1). C'est l'un des enseignements de l' « approche théorique chiffrée » du cabinet Sogreah et de l'Ademe, qui sera complétée par une étude empirique en cours à partir de la base de donnée des notaires, rendue publique mardi 17 avril 2012. « Sous l'effet de l'augmentation du coût de l'énergie, la 'valeur verte' ou en d'autres termes la valeur environnementale d'un bien immobilier, devrait être dans les années à venir une composante incontournable des prix du marché. » Or, l'Ademe observe que les particuliers notamment, ont des difficultés à estimer le potentiel de cette valeur. « Le nombre encore trop limité de biens 'verts' disponibles ou identifiables par des labels notamment, ne permet pas pour le moment de pouvoir y associer une évolution des prix. » L'Agence a donc souhaité éclaircir ce point à l'aide du cabinet Sogreah.

Lire la suiteLire la suite