Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

« Si rien ne change, la France ne respectera pas l'objectif de 23 % d'énergies renouvelables dans le mix énergétique en 2020 » (SER)

« Si rien ne change, la France ne respectera pas l'objectif de 23 % d'énergies renouvelables dans le mix énergétique en 2020. La tendance actuelle nous conduirait à 17 ou 18 %. Il est urgent de redresser la barre sans attendre la loi de programmation énergétique qui serait votée, au mieux, au printemps 2014 », déclare Jean-Louis Bal, président du SER (syndicat des énergies renouvelables), jeudi 7 février 2013, en ouverture du 14e colloque annuel de l'organisation professionnelle, consacré cette année à la transition énergétique. « Le débat sur la transition énergétique et ses conclusions doivent , avant tout, nourrir une loi à même de nous faire respecter nos engagements pour 2020. Il faut même d'ores et déjà enclencher durablement les mesures de redressement de nos filières. La proposition de loi Brottes (AEF n°196394) et les mesures d'urgence pour le solaire (AEF n°198707) sont un premier train de mesures nécessaires, mais pas suffisantes », ajoute-t-il. La ministre de l'Énergie Delphine Batho, ainsi que son homologue allemand Peter Altmaier, assistaient à l'ouverture de ce colloque (AEF n°196287).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi