Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

« Il y a nécessité de mettre un coup d'accélérateur » à la mise en oeuvre des emplois d'avenir (Michel Sapin)

« Les emplois d'avenir en sont à leurs débuts. La loi sur le contrat de génération a été votée ce matin (AEF n°195766). Ne demandez pas à une loi votée à 11h de porter ses effets à 11h02. La loi sur la sécurisation de l'emploi n'est pas encore votée. […] Les politiques que nous mettons en oeuvre porteront leurs fruits en 2013 », affirme Michel Sapin, lors d'un déplacement dans l'agence Pôle emploi de Paris Bercy jeudi 14 février 2013. Interrogé sur la faisabilité de l'inversion de la courbe du chômage d'ici la fin de l'année, le ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social se dit « persuadé qu'il y aura une reprise au cours de cette année » et qu'il y aura bien un repli du nombre de demandeurs d'emploi d'ici la fin 2013, un « objectif que la France s'est fixée à elle-même ». La « montée en puissance » des emplois d'avenir se fait à un « rythme normal, c'est celui que nous avions prévu », assure une nouvelle fois le ministre, reconnaissant néanmoins qu'il y a « nécessité de mettre un coup d'accélérateur ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Deux circulaires DGEFP précisent la mise en oeuvre opérationnelle des emplois d'avenir

Deux circulaires DGEFP donnent des précisions sur la mise en oeuvre opérationnelle des emplois d'avenir, alors que François Hollande signe officiellement jeudi 8 novembre 2012 à Chelles (Seine-et-Marne) les douze premiers contrats avec des jeunes. Le dispositif est d'ores et déjà opérationnel, les décrets d'application de la loi ayant été publiés au Journal officiel du 1er novembre 2012 (AEF n°203135). La première circulaire détaille aux préfets de région et de département, ainsi qu'aux Direccte et aux Dieccte les « modalités de déploiement, de mise en oeuvre et de pilotage du dispositif ». La deuxième circulaire précise les « modalités de répartition des enveloppes d'emplois d'avenir pour la période couvrant les deux derniers mois de 2012 et l'année 2013 ».

Lire la suiteLire la suite
Emplois d'avenir : les décrets d'application publiés au Journal officiel

Trois décrets et un arrêté relatifs aux emplois d'avenir sont publiés au Journal officiel du 1er novembre 2012 (AEF n°203155), quelques jours après la publication de la loi au JO du 27 octobre 2012 (AEF n°203462). Un décret précise les critères d'éligibilité à l'emploi d'avenir des jeunes et des employeurs, le mode de fixation de l'aide à l'employeur et le contrôle de ses obligations en matière de formation du salarié. Un deuxième décret tire les conséquences réglementaires de la dématérialisation de la prescription des contrats uniques d'insertion introduite par la loi. Un arrêté fixe le montant de l'aide de l'État pour les emplois d'avenir. Enfin, un troisième décret prévoit l'entrée en vigueur immédiate des dispositions fixées par ces deux décrets et par l'arrêté.

Lire la suiteLire la suite
Emplois d'avenir : 30 premières conventions d'engagements signées à Matignon

Trente premières conventions d'engagements pour les emplois d'avenir ont été signées mardi 30 octobre 2012 à Matignon lors d'une cérémonie présidée par Jean-Marc Ayrault, alors que la loi portant création de ces nouveaux contrats aidés a été publiée au Journal officiel samedi 27 octobre 2012 (AEF n°203462). En présence de six jeunes bénéficiaires de ce dispositif qui sera opérationnel dès le 2 novembre 2012, de ministres et de signataires (représentants des collectivités territoriales, de l'économie sociale et solidaire, d'établissements publics et d'acteurs de la formation), le Premier ministre a salué une mesure qui doit « permettre de donner une chance à des jeunes qui vont pouvoir être utiles à la société ». « Le nombre d'emplois d'avenir dédiés à chaque région prévoit notamment que 30 % des emplois soient consacrés aux jeunes habitant dans les ZUS (zones urbains sensibles). Et dans chaque région, les préfets auront pour mission d'appliquer cette règle en s'appuyant sur les services publics de l'emploi sur le plan territorial (Pôle emploi, les missions locales, les maisons de l'emploi) », précise le chef du gouvernement.

Lire la suiteLire la suite