Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

La décentralisation énergétique requiert « des autorités organisatrices suffisamment puissantes » (FNCCR)

La deuxième conférence francilienne sur l'énergie, consacrée à la gouvernance dans le cadre du débat national sur la transition énergétique, doit permettre de clarifier « l'articulation du rôle des différents niveaux de collectivité » en la matière, estime la ministre de l'Énergie Delphine Batho, jeudi 28 février 2013, en ouverture de cette journée organisée par le conseil régional d'Île-de-France. « Les régions sont à l'avant-garde en matière de développement des énergies renouvelables, d'isolation des logements… », reprend-elle. « Comment le modèle énergétique peut-il mettre en œuvre cette dynamique locale », à « soutenir et encourager », « sans que soit remise en question la péréquation tarifaire, la sécurité d'approvisionnement » ou encore « le grand réseau national » issus du Conseil national de la Résistance ?

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Décentralisation énergétique : collectivités et élus s'interrogent sur le contenu à lui donner dans le cadre du débat national

Plusieurs élus et représentants de réseaux de collectivités s'interrogent sur le contenu à donner à la décentralisation énergétique qu'ils appellent de leurs vœux, lors d'une réunion de l'Alliance pour l'énergie locale, mercredi 30 janvier 2013, en marge des 14e assises de l'énergie, organisées du 29 au 31 à Grenoble (Isère). L'alliance, « lobby de la transition énergétique », a été lancée en janvier 2012 par le Club France de la Convention des maires (AEF n°222768). Gérard Magnin, délégué général d'Energy Cities, réseau européen de collectivités en charge du secrétariat de l'alliance, propose un an plus tard « douze bonnes raisons de décentraliser les responsabilités énergétiques », à promouvoir lors du débat national sur la transition énergétique (1). Membre du comité de pilotage du débat, Bruno Rebelle « invite » plutôt les collectivités et élus présents « à insister sur deux-trois thèmes très concrets, sur lesquels il faudra appuyer très fort pour qu'ils restent à la fin » du débat, puis de l'examen du projet de loi sur la transition énergétique.

Lire la suiteLire la suite
Transition énergétique : le RAC formule plusieurs propositions en faveur d'une décentralisation

Le RAC-France (Réseau action climat) juge « nécessaire » de renforcer les échelons intercommunaux et régionaux en vue d'assurer la transition énergétique, dans un rapport rendu public jeudi 17 janvier 2013 intitulé « Quelle gouvernance territoriale pour la transition énergétique ? » « La majorité des pouvoirs et moyens d'action relatifs à l'énergie et au climat est concentrée au niveau de l'État », et au niveau des opérateurs historiques pour la distribution de l'énergie, rappelle l'association. « Cette concentration fait obstacle à la diffusion d'une culture de responsabilité vis-à-vis de l'usage et de la production d'énergie, pourtant indispensable à l'atteinte du Facteur 4 » en 2050. Le réseau formule plusieurs propositions notamment en matière de transports, d'énergie et d'habitat.

Lire la suiteLire la suite