Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Relever le défi politique de l'avancée en âge en s'inspirant de expériences étrangères : les propositions du rapport de Martine Pinville

« Il ne sert à rien de segmenter l'action publique en fonction de critères d'âge » ; « il faut parier sur l'adaptation de la société à tous les âges de la vie, en mettant en avant l'idée que les besoins des plus jeunes peuvent être, au moins pour une part, congruents avec ceux des plus âgés » ; il convient de rappeler que « nombre d'actions menées en direction de la jeunesse pourraient être aisément déclinées dans des politiques de l'âge globales et transversales, comme c'est le cas dans certains pays », ce sont les trois convictions formulées dans le rapport « Relever le défi politique de l'avancée en âge, et perspectives internationales » (1), remis lundi 11 mars 2013 au Premier ministre par la députée Martine Pinville (SRC, Charente), parlementaire en mission auprès de Michèle Delaunay, ministre déléguée en charge des personnes âgées et de l'Autonomie (2). La mission conduite par Martine Pinville s'est déplacée dans trois pays, en Europe (Espagne, Suède) et outre-Atlantique (Canada), choisis pour leurs différences d'approches sur la prévention et l'adaptation à l'avancée en âge (3).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi