Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Risques industriels : les collectivités ont des difficultés à influer sur le déroulement d'un PPRT (étude Amaris-Ineris)

Les collectivités ont des difficultés à influer sur le déroulement des PPRT (plans de prévention des risques technologiques), du fait de « la complexité technique et administrative de la procédure », ainsi que de « l'omniprésence de l'État », selon l'enquête « Interprète » réalisée par l'Amaris (Association nationale des communes pour la maîtrise des risques technologiques majeurs) et l'Ineris (Institut national de l'environnement industriel et des risques), publiée mercredi 20 février 2013 et relayée par Localtis. Les deux organisations ont mené une série d'entretiens dans cinq collectivités (1) concernées par ces plans de protection des riverains d'installations industrielles dangereuses, engagés après la catastrophe d'AZF par la loi Bachelot de 2003.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Risques industriels : le PPRT Esso annulé, la possibilité d'un appel examinée par le ministère de l'Écologie

Le tribunal administratif de Toulouse a annulé, par un jugement du 15 novembre 2012, l'arrêté préfectoral du 27 janvier 2010 approuvant le PPRT (plan de prévention des risques technologiques) du dépôt Esso de Toulouse (Haute-Garonne). Cette première annulation a lieu dans la même ville que l'accident d'AZF de septembre 2001 qui avait conduit à créer ces plans visant à diminuer les risques des sites industriels situés dans des zones urbanisées. Le tribunal considère que le texte attaqué « a été adopté à l'issue d'une procédure irrégulière », du fait de procédures d'information et de participation du public insuffisantes. Il condamne l'État à verser à Esso une somme de 1 200 euros. Esso est l'une des parties ayant formulé une requête en annulation avec le conseil général de Haute-Garonne, la communauté urbaine du Grand Toulouse, et la société 3A Coop.

Lire la suiteLire la suite
Grand Paris : trois élus dénoncent les risques liés à la gare de triage de Drancy-Le Bourget pour 220 000 habitants

Les maires des trois villes de la communauté d'agglomération de l'aéroport du Bourget (Seine-Saint-Denis), Jean-Christophe Lagarde, député-maire (NC) de Drancy, Vincent Capo-Canellas, sénateur-maire (NC) du Bourget, André Veyssière, maire (UMP) de Dugny, s'alarment, vendredi 16 mars 2012, des risques que représente la gare de triage de Drancy-Le Bourget pour 220 000 habitants, après avoir « découvert un rapport stupéfiant et effrayant » de la Driee (direction régionale et interdépartementale de l'environnement et de l'énergie) sur la dangerosité du site, affirme Jean-Christophe Lagarde. Sur les 11 500 wagons triés en 2011 dans cette gare, 2 080 wagons sont considérés comme « très dangereux » par l'administration. Ils transportent des hydrocarbures (70 %), du chlore ou de l'ammoniac (10 %) ainsi que des matières explosives, toxiques et radioactives (20 %). Cette situation « remet en cause le pôle du Bourget », situé « aux confins de plusieurs pôles d'aménagement » à urbaniser dans le cadre du Grand Paris, estime-t-il. Le PLH (programme local de l'habitat) prévoit la construction de 1 300 logements, dont 400 à proximité immédiate de la gare. « Il est impossible de maintenir une bombe juste à côté. » Les élus réclament un contournement ou la délocalisation du site.

Lire la suiteLire la suite
AZF est à l'origine d'une « loi de très grande ampleur » mais « tout n'est pas réglé » (Benoist Apparu)

L'explosion du site AZF est à l'origine d'une « loi de très grande ampleur et qui a mis en place des outils pour que ce drame ne se reproduise plus et qu'on en tire tous les enseignements », déclare Benoist Apparu, à l'occasion de la cérémonie de commémoration des dix ans de l'explosion de l'usine AZF, mercredi 21 septembre 2011, à Toulouse. Le secrétaire d'État au Logement fait référence à la loi Bachelot sur les risques technologiques adoptée en 2003 et la mise en place des PPRT (plans de prévention des risques technologiques). « Il y a un passé, il faut faire avec pour que ces risques technologiques ne se reproduisent plus », martèle le secrétaire d'État au Logement, qui a souhaité témoigner de la « grande d'émotion » du gouvernement français.

Lire la suiteLire la suite
AZF : les collectivités lancent « un cri d'alarme » sur l'application de la loi Bachelot, huit ans après son adoption

Dix ans après l'explosion de l'usine AZF à Toulouse (1), et huit ans après l'adoption de la loi Bachelot sur les risques technologiques destinée à prévenir ce type d'accidents et à en améliorer la réparation, les communes lancent « un cri d'alarme » sur les difficultés qu'elles rencontrent dans sa concrétisation, explique Yves Blein, président de l'Amaris (Association nationale des communes pour la maîtrise des risques technologiques majeurs) et maire de Feyzin (Rhône), jeudi 15 septembre 2011. 900 communes sont concernées par 420 PPRT (plans de prévention des risques technologiques) autour de 600 sites industriels classés Seveso. Ces plans imposent des mesures foncières, dont des travaux de renforcement des domiciles des riverains. Or les mesures fiscales d'aides s'achèvent cette année. Elles ne leur ont jamais profité, puisqu' « on n'entre que maintenant, concrètement, dans l'application de la loi », observe Yves Blein. « Il n'y a qu'un an que les cartes d'aléas ont été approuvées par les préfets. » En mai 2011, seuls 100 PPRT sur 420 étaient approuvés, « et pas les plus complexes ».

Lire la suiteLire la suite
L'ensemble des PPRT devront être prescrits « à la fin de l'année 2010 » (conseil des ministres)

« Au 1er septembre 2010, 335 PPRT (plans de prévention des risques technologiques) ont été prescrits sur les 420 à réaliser, et 50 sont approuvés », indique Chantal Jouanno, secrétaire d'État chargée de l'Écologie dans une communication sur l'accélération de l'adoption des PPRT lors du conseil des ministres le 15 septembre 2010. Créés à la suite de la catastrophe d'AZF par la loi du 30 juillet 2003 en vue d' « assurer la protection des populations vivant à proximité des sites industriels », « les PPRT peuvent prévoir des restrictions ou des règles portant sur l'urbanisation future, mais aussi des dispositions applicables à l'existant, telles que des mesures foncières (expropriations, délaissements) ou des travaux de renforcement du bâti pour résister aux effets d'un éventuel accident ».

Lire la suiteLire la suite