Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

IUT-STS : le Conseil d'État demande que la loi prévoie des quotas fixés par décret (Geneviève Fioraso)

« Le Conseil d'État a demandé que la loi prévoie des quotas de bacheliers technologiques en IUT et de bacheliers professionnels en STS, qui seront fixés dans les décrets d'application », déclare Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, lundi 18 mars 2013, lors d'un point presse de présentation du projet de loi sur l'ESR. Celui-ci doit être présenté en conseil des ministres le 20 mars prochain et examiné en séance publique à l'Assemblée nationale à partir du 27 mai. Geneviève Fioraso explique que « la formule qui avait été arrêtée pour les bacheliers pros et technos était en effet trop floue pour relever du niveau de la loi ». Ainsi, les décrets fixeront des fourchettes et les recteurs ajusteront ces « proportions minimales » par académie et par spécialité, précise la ministre. Dans sa version précédente, le projet de loi prévoyait une « priorité d'accès » de ces bacheliers en IUT et STS, priorité dont les modalités auraient été précisées dans un décret (AEF n°196135).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
URGENT. Projet de loi ESR : les modifications sur les formations et l'accréditation (version du 8 février)

Apparition de la notion de « stratégie nationale de l'enseignement supérieur » sous la responsabilité du ministre chargé de l'Enseignement supérieur ; introduction d'une nouvelle possibilité d'expérimentation dans l'accès aux études de santé ; précisions réduisant le caractère obligatoire de la nouvelle mission d'enseignement numérique : telles sont les principales modifications apportées aux dispositions sur la formation dans une version du projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche datée du 8 février 2013 qu'AEF s'est procurée et qui doit être adressée aux membres du Cneser (1). Celui-ci doit se tenir le 18 février prochain. Lors de cette même semaine, se réuniront également le comité technique ministériel, le CSRT (Conseil supérieur de la recherche et de la technologie) et le CSE (Conseil supérieur de l'éducation). Parallèlement, le texte devrait être transmis au Conseil d'État. Le projet de loi devrait être présenté au conseil des ministres le 13 ou le 20 mars.

Lire la suiteLire la suite