Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Sécurité globale| Sécurité privée| Dépêche n°193394

Suisse : la qualité du transfert de détenus, assuré par le secteur privé, « s'est améliorée très nettement » (Forum européen à Madrid)

La qualité du transfert de détenus « s'est améliorée très nettement » depuis qu'il a été externalisé. C'est ce qu'affirme Armin Berchtold, CEO (Chief executive officer) de Swiss Securitas Group (1). Armin Berchtold s'exprime au cours du quatrième forum européen sur la sécurité privée, organisé à Madrid par la Coess et l'Aproser (Asociación profesional de compañías privadas de servicios de seguridad), les jeudi 14 et vendredi 15 mars 2013 (AEF Sécurité globale n°193400). « Les droits de l'homme et la dignité sont mieux respectés. La sécurité est aussi plus élevée, avec un très bon rapport qualité prix. Ce n'est pas nous qui le disons, mais nos clients », précise-t-il. Le marché pour le transfert des détenus « est assuré par Swiss Securitas et Swiss Railway », et ce, depuis 2001.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Suisse : le projet du canton de Genève de « libérer » des effectifs de police par une « meilleure organisation » suscite les critiques

« Les policiers genevois rejettent le projet de loi sur la police », titre la « Tribune de Genève » dans un article publié jeudi 10 mai 2012. « La préparation d'une nouvelle loi sur la police par le département de la sécurité [du canton de Genève] et la direction de la police met le feu aux poudres. Le texte, mis en consultation il y a deux mois, fâche les syndicats » de la gendarmerie (UPCP, Union du personnel du corps de police), de la police judiciaire (SPJ, Syndicat de la police judiciaire) et de la sécurité internationale (SPSI, Syndicat de la police de sécurité internationale), ajoute le quotidien suisse francophone. Ils dénoncent un projet « vide, sans consistance, incomplet, démobilisant et sans objectifs ». « Ils craignent un démantèlement du statut des policiers » et « refusent que leur statut soit ramené à celui d'un simple fonctionnaire », poursuit le journal.

Lire la suiteLire la suite
Suisse : le Conseil fédéral veut « améliorer la répartition des compétences dans le domaine de la sécurité intérieure »

« La situation juridique et les structures en place dans le domaine de la sécurité intérieure se caractérisent par leur complexité et leur opacité », indique un rapport du DFJP (département fédéral de justice et police) suisse sur « la clarification des compétences dans le domaine de la sécurité intérieure », approuvé par le Conseil fédéral, vendredi 2 mars 2012. L'objectif de ce rapport est notamment « d'améliorer la répartition des compétences entre la Confédération et les cantons dans le domaine de la sécurité intérieure ». Il souligne que la Confédération est « régulièrement accusée d'outrepasser ses compétences en la matière ». Dans son rapport, le gouvernement prône donc « une meilleure répartition des compétences entre ces deux niveaux de l'État » et propose de « créer une disposition constitutionnelle expresse afin d'améliorer la transparence dans ce domaine sensible ».

Lire la suiteLire la suite
Une minorité de pays européens impose un « principe de spécialité » pour les entreprises de sécurité privée (rapport de la Coess)

Seuls 18 % des pays européens imposent un « principe de spécialité » pour les entreprises de sécurité privée, selon le rapport 2011 de la Coess (Confédération européenne des services de sécurité) sur les activités de sécurité privée en Europe, publié mardi 7 février 2012 (AEF Sécurité globale n°220743). Ce principe existe en France où les entreprises relevant de la loi du 12 juillet 1983 réglementant les activités privées de sécurité sont uniquement autorisées à effectuer des services de sécurité privée. C'est également le cas en Belgique, au Luxembourg, en Espagne ou en Suède. Au Royaume-Uni, au contraire, 80 % des entreprises de sécurité privée exercent aussi d'autres activités. Ce taux atteint 85 % pour l'Allemagne et l'Italie.

Lire la suiteLire la suite
En Belgique, le secteur privé de la sécurité demande une « extension des tâches » qui lui sont confiées (Forum européen du Coess)

« La législation belge en matière de sécurité privée date de vingt ans, et certains points ne sont plus adaptés à la réalité et au contexte socio-économique d'aujourd'hui », estime Aymé Lyagre, président de l'Apeg (association professionnelle des entreprises de gardiennage) lors du troisième sommet européen sur la sécurité privée organisée par le Coess (confédération européenne des services de sécurité) vendredi 10 décembre 2010 à Bruxelles. La Belgique a été l'un des premiers pays à réglementer la sécurité privée, avec la loi du 10 avril 1990 organisant la sécurité privée et particulière, qui concerne les entreprises de gardiennage, les entreprises de sécurité privée et les services internes de gardiennage. Mais, pour Aymé Lyagre, depuis cette date, « les entreprises de sécurité privée ont développé de nouveaux services » et prennent notamment davantage part « à la sécurisation des espaces publics ».

Lire la suiteLire la suite