Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Samu-Urgences de France demande aux ARS de prendre des initiatives sur la gestion hospitalière de l'aval des urgences

Marc Giroud, président de Samu-Urgences de France, salue mercredi 20 mars 2013 l'initiative du centre de santé de Genevilliers (Hauts-de-Seine) d'ouvrir jusqu'à minuit à compter du 1er avril prochain. Il « se félicite du soutien accordé à cette innovation par l'ARS d'Île-de-France ». Pour autant, il « dénonce une nouvelle fois le contresens tout à fait improductif » consistant à justifier cette initiative en médecine ambulatoire par « une référence incantatoire à l'objectif de désengorgement des urgences ». Ce n'est pas l'afflux de patients légers qui plombe le fonctionnement des urgences, assure le président de Samu-Urgences de France, « mais l'interminable attente de lits d'hospitalisation pour des patients lourds, polypathologiques et très souvent âgés qu'il faut, tout en téléphonant successivement à tous les services, continuer à surveiller et soigner pendant des heures sur des brancards dans les couloirs ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Les propositions de la FHF pour lutter contre les inégalités géographiques et financières d'accès aux soins versées au débat présidentiel

La FHF organisait ce mercredi 14 mars 2012 à l'hôtel national des Invalides à Paris un colloque de présentation des propositions contenues dans sa plateforme intitulée « le service public de santé, une ambition pour la France- 2012/2017 » dévoilée le 11 janvier dernier (AEF n°224032). L'occasion pour la fédération hospitalière publique de préciser, à quelques semaines des élections, ses propositions pour lutter contre les inégalités géographiques et financières d'accès aux soins et d'amener les représentants de quatre candidats à la présidentielle à en débattre. « La FHF est entrée en campagne », a ainsi proclamé Frédéric Valletoux, son président, sur la base d'un « document résolument politique et résolument fort ». La Fédération revendique notamment sur la base d'une « vision globale du service public de santé » qui est celle de son conseil d'administration de pouvoir intervenir en cas de carence des acteurs de santé libéraux pour organiser le maintien d'une offre ambulatoire de proximité. Une position vivement dénoncée par le principal syndicat de médecins libéraux (AEF n°224000) mais accueillie avec intérêt par d'autres acteurs comme le SNJMG ou le syndicat de généralistes MG France invités du colloque (1).

Lire la suiteLire la suite