Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Des syndicats de police s'expriment sur le fonctionnement des services de renseignement à l'Assemblée nationale

« Dans l'affaire Merah, nous sommes persuadés que certains documents qui n'auraient pas été déclassifiés apporteraient aux parlementaires des éléments importants sur les dysfonctionnements » des services de renseignement. C'est ce qu'indique Jean-Marc Bailleul, secrétaire général du SCSI, jeudi 21 mars 2013. Il s'exprimait lors d'une table ronde réunissant des représentants de syndicats de police organisée par la commission d'enquête sur le fonctionnement des services de renseignement français dans le suivi et la surveillance des mouvements radicaux armés (AEF Sécurité globale n°194357). Jean-Marc Bailleul estime qu'il existe des dysfonctionnements dans « la relation entre les services »de la DCRI et dénonce « la lourdeur des strates géographiques qui ont été mises en places dans le cadre des réformes passées ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
« Nous devons tout savoir des éventuels dysfonctionnements des services » chargés du suivi de Mohamed Merah (François Hollande)

« Nous devons tout savoir des éventuels dysfonctionnements des services concernés » par le suivi de Mohamed Merah. « Avec le ministre de l'Intérieur, j'ai voulu procéder aux premières corrections. Une réorganisation interne du renseignement a été mise en oeuvre. » (AEF Sécurité globale n°193976) C'est ce que déclare le président de la République, François Hollande, dimanche 17 mars 2013. Il s'exprimait à Toulouse lors d'un hommage aux victimes de Mohamed Merah. Ce dernier a tué sept personnes entre le 11 mars et le 19 mars 2012 en Midi-Pyrénées (AEF Sécurité globale n°218713). Le président ajoute que l'objectif de cette réorganisation « est de renforcer le lien entre tous les services, services territoriaux, services centraux. L'information sera croisée, recoupée autant qu'il sera nécessaire, partagée ».

Lire la suiteLire la suite
Renseignement : le syndicat Unité SGP police-FO prône la création d'une « direction générale de la sécurité intérieure »

Le syndicat Unité SGP police-Force ouvrière propose la « création d'une direction générale de la sécurité intérieure », dans une note intitulée « Réflexion et proposition pour une nouvelle réforme du renseignement intérieur français », publiée le 13 février 2013. Cette « nouvelle refonte du renseignement intérieur, articulée autour d'une seule direction, aurait pour objectif de palier les nombreuses lacunes constatées, en regroupant au sein d'une même et unique structure la Sdig, la DCRI mais également le bureau de la lutte anti-terroriste, la sous-direction anti-terroriste [de la direction centrale de la police judiciaire] et l'Anssi ». Cela permettrait à cette nouvelle direction « d'avoir un statut équivalent à celui de la DGSE, la rattachant directement au ministère de l'Intérieur et non plus au DGPN, allégeant ainsi la chaîne de commandement ».

Lire la suiteLire la suite
Le Syndicat des cadres de la sécurité intérieure propose la création d'une « direction générale du renseignement »

« Afin de redonner au renseignement général sa véritable identité, préserver et revaloriser la spécificité de ses missions d'anticipation et d'évaluation de la menace, la première solution qui s'impose consiste en la création d'une direction générale du renseignement. » Telle est la première proposition du SCSI (Syndicat des cadres de la sécurité intérieure, ex-Snop), dévoilée dans un document publié mardi 5 février 2013 et intitulé « L'avenir de l'information générale au sein du renseignement français : constats, conséquences et propositions ». Cette direction générale du renseignement regrouperait la DCRI (direction centrale du renseignement intérieur) et une nouvelle direction centrale du renseignement de proximité, baptisée DCRP, qui remplacerait la Sdig (sous-direction à l'information générale).

Lire la suiteLire la suite