Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Étudiants et chercheurs étrangers : M. Valls et L. Fabius veulent réformer les visas de circulation. L'UE va proposer une nouvelle directive

Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, et Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, « proposeront prochainement de nouvelles mesures destinées à améliorer l'accueil des demandeurs de visas mais aussi à simplifier et rationaliser les dispositifs d'accès au séjour pour les compétences recherchées », annoncent-ils dans un communiqué lundi 25 mars 2013. Tous deux se disent en effet « convaincus de la nécessité d'une politique des visas équilibrée, répondant aux enjeux complémentaires que sont d'un côté la maîtrise des flux migratoires et les enjeux de sécurité, de l'autre l'attractivité de notre pays ». Concrètement, ils ont donc « donné instruction au réseau diplomatique et consulaire d'améliorer, partout où cela est possible, le taux de délivrance des visas de court séjour dits 'de circulation' ainsi que leur durée de validité ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Étudiants étrangers : l'Unef « soutient la proposition de loi » de Dominique Gillot et « défendra une évolution du texte » sur certains points

« Un an après le retrait de la 'circulaire Guéant', l'Unef salue l'initiative de Madame Gillot et appelle l'ensemble des parlementaires ainsi que le gouvernement à adopter un texte attendu par tous les étudiants du pays », indique l'organisation étudiante dans un communiqué, mercredi 13 février 2013. Elle réagit à la proposition de loi relative à l'attractivité universitaire de la France déposée la veille par la sénatrice (PS) du Val d'Oise, Dominique Gillot (AEF n°195979). L'Unef se félicite notamment du fait que la proposition de loi est « conforme aux revendications étudiantes » sur trois points. En premier lieu, elle propose de créer « un titre de séjour pluriannuel en fonction de la durée des études », rappelle l'Unef, qui y voit « une avancée importante en mettant fin à l'obligation insupportable pour les étudiants concernés de s'en remettre tous les ans à la décision d'une préfecture pour pouvoir renouveler, ou non, leur titre de séjour ».

Lire la suiteLire la suite
Étudiants étrangers : le ministère de l'Intérieur accepterait de discuter des critères de régularisation, selon l'Unef

« Des concertations ont été annoncées pour négocier des critères de régularisation des étudiants et travailleurs sans papiers », indique l'Unef lundi 1er octobre 2012, après avoir été reçue par Manuel Valls, ministre de l'Intérieur. L'organisation étudiante, qui fait partie de la « Plateforme 12 » (1) (AEF n°211987), précise qu'elle sera à nouveau reçue mercredi 3 octobre « pour discuter des mesures spécifiques et des modalités concernant les étudiants ». Elle rappelle avoir demandé à Manuel Valls « que des critères clairs et justes permettent aux étudiants étrangers d'être régularisés, et que soit limité le pouvoir discrétionnaire des préfectures ». Depuis plusieurs années, l'Unef dénonce en effet « le trop grand pouvoir laissé à la discrétion des organismes institutionnels (comme CampusFrance) et des préfectures ».

Lire la suiteLire la suite