Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

La réforme de la formation « a pris une place déterminante dans l'agenda » du gouvernement (Michel Sapin à l'AEF)

« S'agissant de la future réforme [de la formation professionnelle], j'entame un cycle de rencontres avec les partenaires sociaux pour identifier avec eux les leviers nécessaires pour progresser dans la mise en oeuvre du droit à la formation tout au long de la vie et avancer sur la notion de compte individuel. » C'est ce que déclare Michel Sapin, le ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, dans un entretien accordé à l'AEF. Cette réforme, qui « s'inscrira dans le cadre du ‘dialogue social à la française' » initié par le gouvernement, « a pris une place déterminante dans l'agenda. Elle est une composante indispensable de notre bataille pour l'emploi et la sécurisation des parcours professionnels », affirme-t-il 10 jours après le départ de son ministre délégué à la Formation professionnelle et à l'Apprentissage, Thierry Repentin, dont le non remplacement au sein du gouvernement a été déploré par plusieurs acteurs du secteur.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La réforme de la formation « nécessitera probablement en amont une négociation nationale interprofessionnelle » (Thierry Repentin)

La réforme de la formation professionnelle souhaitée par François Hollande (AEF n°194334) « nécessitera probablement en amont une négociation nationale interprofessionnelle » afin d'adapter les « dispositions conventionnelles interprofessionnelles » impactées par la création du compte personnel de formation, déclare Thierry Repentin, ministre délégué à la Formation professionnelle et à l'Apprentissage, lors de son audition par la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale sur le projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi, mardi 12 mars 2013 (AEF n°195970). En outre, « la concertation à venir entre l'État, les régions et les partenaires sociaux » devra notamment permettre de « déterminer comment le compte personnel de formation pourra faire l'objet d'une dotation spécifique en faveur de ceux qui sont sortis de l'école sans qualification », « dans une logique de solidarité », annonce-t-il.

Lire la suiteLire la suite
Apprentissage : François Hollande entend « imposer de nouvelles règles » pour que « la taxe soit entièrement consacrée à l'apprentissage »

« La taxe d'apprentissage doit être entièrement consacrée à l'apprentissage », annonce François Hollande lors d'un déplacement à Blois (Indre-et-Loire), lundi 4 mars 2013, au cours duquel il a détaillé les projets du gouvernement concernant le futur projet de loi sur la formation professionnelle et l'apprentissage » annoncé pour la fin 2013 (AEF n°194419 et AEF n°194334). « La taxe d'apprentissage n'est pas totalement affectée à l'apprentissage. Une partie de la ressource va vers des établissements, par ailleurs très réputés, mais qui ne sont pas forcément ceux que l'on a à l'idée quand on parle d'apprentissage. Nous devons donc imposer de nouvelles règles. » La réforme de la taxe d'apprentissage est un des enjeux de la future loi, comme l'a déjà indiqué à plusieurs reprises le ministre délégué à la Formation professionnelle et à l'Apprentissage, Thierry Repentin (AEF n°197619).

Lire la suiteLire la suite