Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Reach : le rythme de l'analyse des substances conduit à une « paralysie » (Tatiana Santos, BEE)

« L'analyse des substances, qui prend beaucoup de temps, conduit à une certaine paralysie. C'est ce qu'on appelle 'la paralysie par l'analyse'. Quand on travaille sur des substances dont la seule certitude est l'incertitude, il faut faire jouer le principe de précaution. Les scientifiques, même indépendants, sont soumis à une forte pression politique, et c'est là que notre rôle d'ONG est important. » C'est ce que déclare Tatiana Santos, responsable du règlement Reach (sur l'évaluation, l'autorisation et la restriction des produits chimiques) au sein du Bureau européen de l'environnement. Elle s'exprime lors d'une interview accordée à AEF développement durable, mardi 26 mars 2013, en marge de la conférence des parties prenantes du règlement, à Helsinki (Finlande). Elle dresse un bilan du règlement Reach, cinq ans après son entrée en vigueur, et du travail de l'Echa, l'Agence européenne des produits chimiques.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Reach : la Commission européenne réduit les redevances dues par les PME

La Commission européenne annonce, mercredi 20 mars 2013, la réduction des redevances dues par les petites et moyennes entreprises dans le cadre du règlement Reach, sur l'enregistrement l'évaluation et l'autorisation des substances chimiques. Elle propose ainsi un amendementau règlement 3040/2008 sur les redevances dues par les PME, immédiatement applicable. Dans le cadre de ce règlement, les entreprises doivent s'acquitter de redevances et de droits à l'Echa (Agence européenne des produits chimiques) lorsqu'elles enregistrent une substance chimique et lorsqu'elles formulent une demande d'autorisation d'utilisation des substances. Les entreprises devaient enregistrer avant le 30 novembre 2010 les substances produites à plus de 1 000 tonnes par an et doivent enregistrer d'ici le 31 mai 2013 les substances produites entre 100 et 1 000 tonnes par an.

Lire la suiteLire la suite